Publicité

OM-OL: Pape Gueye disponible pour le choc après sa longue suspension

Le bout du tunnel pour Pape Gueye et un retour bienvenu pour l'OM. Le milieu de terrain sénégalais sera disponible mercredi pour affronter Lyon lors d'un match en retard de la dixième journée de Ligue 1.

>> Revivez la conf' de Gattuso avant OM-OL

Initialement suspendu pour l'Olympico prévu le 29 octobre mais reporté après le caillassage du car de l'OL, Pape Gueye a fini de purger une suspension de quatre mois infligée par la Fifa en janvier 2022 mais confirmée par le Tribunal arbitral du sport (TAS) en juillet.

"Gueye est disponible demain. Il peut jouer titulaire, ou deux minutes ou pas du tout, mais il est disponible", a déclaré Gennaro Gattuso ce mardi en conférence de presse.

Gattuso: "Je veux le féliciter"

À l’inverse de Valentin Rongier, présent le 29 octobre mais forfait ce mercredi, Pape Gueye peut donc prétendre à une place de titulaire sur la pelouse du Vélodrome contre Lyon. Encore faut-il que le Sénégalais soit prêt. De ce point de vue là, Gennaro Gattuso a semblé assez confiant et a même salué son implication au quotidien.

"Je veux le féliciter. Il a fait des amicaux avec la réserve, il a été disponible", a encore ajouté le technicien italien devant les journalistes. "Il faut le remercier pour la façon dont il a géré cette période. C'est un garçon très professionnel."

La fin d'une longue affaire pour Gueye et l'OM

Avant de rejoindre l'OM à l'été 2020, Pape Gueye, formé au Havre, avait signé un pré-contrat avec Watford. Fin avril 2020, le club anglais avait même annoncé sa signature pour cinq ans, à partir du 1er juillet suivant.

Mais Pape Gueye, sélectionné en équipes de France de jeunes avant d'opter en octobre 2021 pour le Sénégal, pays d'origine de ses parents, avait dans l'intervalle rompu ce contrat unilatéralement pour des vices de forme.

L'OM, alors présidé par Jacques-Henri Eyraud, avait profité de l'occasion en dépit des risques de contentieux, concrétisés quelques mois plus tard par un recours déposé en février 2021 par Watford devant la Fifa. La fédération internationale avait suspendu le joueur pour quatre mois, une décision confirmée cet été par le Tribunal arbitral du sport.

Article original publié sur RMC Sport