Publicité

OL: "c’est une erreur de casting", Daniel Riolo allume John Textor

Un peu moins d’un an après son rachat de l’OL, John Textor est en plein cauchemar. Son équipe est dernière de Ligue 1 après son nouveau revers face à Clermont (1-2), dimanche et ne compte aucune victoire en neuf journées de championnat. L’Américain a suivi cette nouvelle débâcle dans les tribunes du Groupama Stadium, dégageant un comportement qui a diffusé une drôle d’impression à Daniel Riolo, journaliste de RMC Sport.

"Il y a un décalage, un truc qui ne colle pas"

"Ça ne vous est jamais arrivé, dans votre vie professionnelle, d’avoir un type qui était censé être votre boss et quand il arrive, juste à l’allure, vous saviez que c’était mort?", a interrogé le journaliste dans l’After Foot, dimanche. "Parce qu’il y a un décalage, un truc qui ne colle pas, comme s’il y avait une inadéquation entre le milieu dans lequel il doit évoluer et lui, une incompatibilité. Les gens peuvent se dire que c’est très superficiel de dire ça mais j’assume complètement. Plus, la façon qu’il a de parler, ce n’est pas possible, ça ne marchera pas."

"C’est une erreur de casting, il n’est pas là où il devrait, il est perdu", insiste-t-il. "C’est un poisson d’eau douce dans la mer, un animal de la forêt dans la jungle. Il y a un problème, il n’est pas là."

A l’issue de la rencontre dimanche, l’homme d’affaire américain n’a pas semblé prendre la mesure de l’urgence sportive autour de son équipe en répondant aux questions sur les risques de relégation.

"La Ligue 2?", s’est-il interrogé en rigolant. "Je sais que vous devez poser la question. Cette équipe ne court pas le risque d'une relégation. Des équipes qui pourraient être reléguées dans n'importe quel pays ou championnat ne jouent pas comme on a joué ce soir. Vous ne verrez pas cette qualité chez des gens qui descendent. On ne regarde pas en bas, on regarde au-dessus. Il y a un risque de donner du crédit à votre question en réalisant une saison médiocre. Mais quiconque voudrait parler de relégation répand juste de la peur, des histoires... c'est un peu une blague, je ne prends pas ça au sérieux. Je comprends votre question mais c'est du non-sens."

Article original publié sur RMC Sport