Publicité

OL: "Ce sont de belles conneries", Lopes agacé par les rumeurs de division au sein du vestiaire

Un début de saison aux allures de cauchemar. Après sept journées, l’OL est désormais dernier de Ligue 1, sans aucune victoire au compteur (deux nuls, cinq défaites). Englués dans la crise, les Gones se sont à nouveau inclinés ce dimanche sur la pelouse du Stade de Reims (2-0). La nomination de Fabio Grosso à la place de Laurent Blanc il y a deux semaines n’a pas encore eu d’impact sur le rendement d’une équipe en détresse.

Après cette nouvelle déconvenue dans la Marne, Anthony Lopes a répondu aux questions de Prime Vidéo. Et le gardien portugais, qui a joué avec un masque de protection, s’est montré agacé au moment d’évoquer les rumeurs sur la mauvaise ambiance et les possibles clans au sein du vestiaire de l’OL.

"Quand il y a le feu, on enfonce pas"

"C’est des belles conneries. C’est des belles conneries, a réagi Lopes. Les principales personnes intéressées se disent amoureuses de l’Olympique Lyonnais. Quand il y a feu comme ça, on n’enfonce pas. On n’enfonce pas l’équipe sous l’eau parce qu’elle l’est déjà assez. Quand on aime l’Olympique Lyonnais, on pousse l’équipe, que ce soit dans les meilleurs ou dans les moins bons moments. Là, on est dans un moment très compliqué. Il faut essayer de sortir la tête de l’eau petit à petit. Mais ça ne sert à rien d’enfoncer plus que ce qu’on est là, parce qu’on ne peut pas tomber plus bas pour l’instant."

A la recherche de leur premier succès de la saison, les coéquipiers de Corentin Tolisso, qui est apparu au bord des larmes au stade Auguste-Delaune, tenteront de relever la tête lors de la réception de Lorient, dimanche prochain au Groupama Stadium (15h).

Article original publié sur RMC Sport