Publicité

La nouvelle vice-présidente de la Ciivise accusée d’agression sexuelle

Réunion publique de la Civiise, le 19 novembre 2021.   - Credit:UGO AMEZ/SIPA / SIPA / UGO AMEZ/SIPA
Réunion publique de la Civiise, le 19 novembre 2021. - Credit:UGO AMEZ/SIPA / SIPA / UGO AMEZ/SIPA

Un jour seulement après le lancement de la nouvelle Commission indépendante sur l'inceste et les violences sexuelles faites aux enfants (Ciivise) par la ministre de la Santé, Catherine Vautrin, sa vice-présidente est visée par une plainte. Caroline Rey-Salmon est accusée par une femme âgée de 25 ans d'agression sexuelle. La plaignante se serait rendue au commissariat ce mardi 6 février, a appris France Info.

Dans le témoignage recueilli par nos confrères, la jeune femme affirme qu'elle aurait été amenée à rencontrer Caroline Rey-Salmon, pédiatre légiste et experte judiciaire, lors d'un examen gynécologique.

La pratique de la médecin en question

Il y a près de quatre ans, la plaignante aurait été examinée par la médecin dans le cadre d'une enquête judiciaire pour inceste. Lors de l'examen, la légiste lui aurait demandé « de se remettre la scène » en imitant les gestes supposés de l'agresseur. « Je me suis sentie totalement partir, je n'étais plus là, je ne pouvais plus bouger, plus rien faire », témoigne la jeune fille.

À LIRE AUSSI Inceste : « Dans le brouillard et le chaos, les enfants victimes ont besoin d'un repère fixe : la loi » Caroline Rey-Salmon aurait décrit cette méthode dans un article de revue judiciaire que France Info a pu se procurer. Mais parmi les légistes et experts judiciaires interrogés par la chaîne publique, aucun n'a validé cette pratique.

Caroline Rey-Salmon conteste les accusations

La nomination de Caroline Rey-Salmon à la tête de la Cii [...] Lire la suite