Publicité

Namibie : le président Hage Geingob est mort

Le président namibien Hage Geingob s’exprimant en 2021 au siège de l’Unesco.  - Credit:Julien de Rosa/AP/Sipa
Le président namibien Hage Geingob s’exprimant en 2021 au siège de l’Unesco. - Credit:Julien de Rosa/AP/Sipa

La présidence a annoncé cette nuit le décès du chef de l'État, Hage Geingob. Il s'est éteint dans un hôpital de la capitale, Windhoek, où il était soigné après la découverte de cellules cancéreuses. Il avait 82 ans. « C'est avec la plus grande tristesse et le plus grand regret que je vous informe que notre bien-aimé Dr Hage G. Geingob, président de la République de Namibie, est décédé aujourd'hui, dimanche 4 février 2024 vers 00 h 04 à l'hôpital Lady Pohamba où il était traité par son équipe médicale », a déclaré le président par intérim, Nangolo Mbumba, dans un communiqué publié sur le réseau social X (anciennement Twitter) de la présidence namibienne. Plus tard, dimanche matin, Nangolo Mbumba s'est exprimé dans une allocution télévisée saluant, « notamment, la mémoire d'un serviteur distingué du peuple, d'une icône de la lutte de libération et l'architecte en chef de la Constitution », avant d'appeler les « Namibiens au calme », dans l'attente de nouvelles informations.

Un militant acharné

Troisième président de la Namibie, Hage Geingob, né le 3 août 1941 à Otjiwarongo, une ville située dans le nord du pays, était une figure de l'indépendance du pays et un fervent opposant au régime d'apartheid à une époque où l'Afrique du Sud gouvernait le territoire namibien. Il s'est exilé à l'âge de 27 ans, d'abord au Botswana voisin puis aux États-Unis, d'où il a continué de militer pour la libération de la Namibie, où il revient en 1989 pour diriger la campagne de l [...] Lire la suite