Publicité

Mort d’Émile : les recherches se poursuivent pour tenter de comprendre le déroulé du drame

Un barrage de police bloque le chemin de terre menant au hameau du Haut Vernet, le 1er avril 2024.  - Credit:Durand Thibaut / Durand Thibaut/ABACA
Un barrage de police bloque le chemin de terre menant au hameau du Haut Vernet, le 1er avril 2024. - Credit:Durand Thibaut / Durand Thibaut/ABACA

Le mystère reste entier malgré la macabre découverte. Alors que le crâne et les dents d'Émile ont été retrouvés dimanche 31 mars dans les environs du Haut Vernet, le hameau où le garçon avait disparu l'été dernier, les enquêteurs ont bouclé le village pour la semaine et y poursuivent leurs recherches. Des anthropologues et des maîtres-chiens sont notamment à l'œuvre.

Pour le moment, aucun indice supplémentaire permettant d'éclaircir les circonstances de la mort du petit garçon n'a été découvert. «  Les recherches dureront le temps qu'il sera nécessaire », a averti lors d'une conférence de presse le colonel Pierre-Yves Bardy, commandant du groupement de gendarmerie des Alpes-de-Haute-Provence, chargé de sécuriser le secteur où travaillent les experts de terrain.

À LIRE AUSSI Disparition d'Émile : « l'heure est au deuil » pour la familleLes investigations se sont poursuivies dans des conditions compliquées par les fortes pluies de la nuit. Parmi les experts déployés sur le terrain, des spécialistes de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) se sont notamment attachés à «  cartographier et reconstituer en 3D une version numérique de la scène » de découverte du crâne, avec l'aide de drones, a expliqué un lieutenant.

Toutes les pistes restent ouvertes

Pour faciliter ces recherches, le minuscule bourg de 25 habitants était à nouveau coupé du monde, au moins pour la semaine, sur arrêté municipal. «  Pour l'instant, on continue d'explore [...] Lire la suite