Publicité

Montpellier-Clermont arrêté: le dossier mis en instruction après le pétard qui a visé Mory Diaw

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel a communiqué sa première décision après l’arrêt du match entre Montpellier et Clermont en raison d’un pétard lancé à proximité du gardien auvergnat, Mory Diaw. Comme attendu, le dossier est mis en instruction et sera étudié dans deux semaines.

Décision rendue le 25 octobre

"Au regard de la gravité des faits, la Commission de Discipline de la LFP décide de mettre le dossier en instruction. La décision sera rendue à l'issue de la séance du mercredi 25 octobre, à 18h, au cours de laquelle l'instructeur remettra son rapport", a indiqué la Ligue.

Le match entre Montpellier et Clermont, comptant pour la 8e journée de Ligue 1, avait été définitivement arrêté le 8 octobre après un jet de pétard qui avait explosé tout près de Mory Diaw. Montpellier menait alors 4-2 et il restait cinq minutes de temps additionnel à jouer.

Le groupe des supporters de Montpellier, la Butte Paillade 91, s'est par ailleurs "désolidarisé", mardi, à travers un communiqué, de l'homme ayant jeté le pétard sur le gardien auvergnat. "Lors du match contre Clermont, s'est produit un événement d'une stupidité sans nom, qui risque d'avoir de lourdes conséquences pour le club mais également pour la tribune et notre groupe", a déclaré le groupe.

Le groupe de supporters a également tenu à préciser que le suspect en question "n'est pas membre de l'association".

Article original publié sur RMC Sport