Montpellier: une bagarre avec Sakho ? Der Zakarian livre sa version des faits

C’est le feuilleton de la semaine à Montpellier. Alors que le club héraultais espère se relancer en championnat après la défaite 2-0 sur la pelouse de Nantes le week-end dernier (9e journée de Ligue 1), l'altercation entre Michel Der Zakarian et Mamadou Sakho a été au centre de toutes les attentions. Présent en conférence de presse ce vendredi à deux jours de la réception de Toulouse (dimanche à 15 heures, 10e journée de Ligue 1), le coach du MHSC a livré sa version des faits.

"Il ne s’est rien passé dans le vestiaire, a assuré Der Zakarian devant les journalistes.. C’est un petit accrochage, c’est tout. Après on en rajoute beaucoup. On sort des trucs qui n’existent pas. (…) Je me sens bien. Oui, je me sens bien. Ça va mieux aujourd’hui, mais je ne parlerai pas de ça."

"Si vous voulez des renseignements, vous appelez Jérôme Rothen"

"Par contre si vous voulez des renseignements, vous appelez Jérôme Rothen (consultant pour RMC Sport, qui a raconté les coulisses de cette altercation dans l'émission Rothen s'enflamme, ndlr)", a poursuivi le coach héraultais, citant aussi le nom d'un journaliste de L'Equipe. "Ils vont vous dire les choses."

Depuis le milieu de semaine, l’origine et l’intensité de cette fameuse altercation varient en fonction des sources. Comme expliqué par RMC Sport jeudi, tout est parti d’une opposition lors de l’entraînement de mardi matin. Lors de cette opposition, l'entraîneur ne siffle pas certaines fautes. Plusieurs joueurs montrent alors des signes d’agacement. Mamadou Sakho en fait partie. Le défenseur ne veut pas faire de vague. Frustré, il décide de rentrer au vestiaire cinq minutes avant la fin de la séance. L'entraînement s’achève. Der Zakarian, qui a commencé l'entraînement en étant agacé à cause du revers sur la pelouse de Nantes 48 heures plus tôt, ne s’est pas détendu.

Dans un premier temps les deux hommes échangent sans hausser le ton. Puis le coach s’agace en disant, en substance: "C'est toujours la même chose, en match c'est pareil !" Ce à quoi le joueur de 33 ans répond qu'il est irréprochable malgré le fait qu’il n’a pas joué depuis le début de la saison (il n'est rentré que quelques minutes contre Lorient début octobre) et qu’il devrait tenir ses propos aux joueurs concernés. Michel Der Zakarian adresse alors un "je n'ai pas peur de toi" à son défenseur et se dirige vers lui pour un front contre front. Il pousse alors le joueur au niveau du torse.

D'après plusieurs témoins, et contrairement à ce qui a d'abord été rapporté, c'est l'entraîneur qui est venu au contact de Sakho. Les deux hommes s'attrapent alors par le col. C'est là que la chaîne de Der Zakarian se casse. Plusieurs joueurs s'interposent. Dans la confusion générale et alors que Sakho lâche le col de son coach, celui-ci tombe, dans un mouvement de recul. Mais les témoins rapportent qu'aucun coup n'a été porté par le joueur à l'entraîneur.

Mercredi, Sakho a pris la direction de l'entraînement, mais le défenseur est finalement rentré chez lui. L'Equipe rapporte alors que l'ancien international français est mis à pied à titre conservatoire par Montpellier et convoqué à un entretien préalable à un licenciement dans les prochains jours. À ce jour, rien ne permet toutefois de certifier qu'il y a bien eu mise à pied, bien que le joueur n'ait pas participé à la séance d'entraînement ce jeudi.

Article original publié sur RMC Sport