Publicité

Mondiaux de handball féminin: France-Slovénie, un match déjà décisif pour les Bleues

Après une entame timide jeudi contre l’Angola (30-29) puis un match plus autoritaire contre l’Islande samedi (31-22), les championnes olympiques, vice-championnes du monde, ont ce soir la possibilité de faire déjà un grand pas vers les quarts de finale du Mondial avant même le tour principal.

En cas de victoire ce lundi soir, les Bleues entameront la deuxième phase de poule avec 4 points, soit deux victoires. Avec trois nouveaux matchs à disputer la semaine prochaine à Trondheim (la Norvège, l’Autriche et la Corée du Sud), il suffira aux coéquipières d’Estelle Nze Minko d’en remporter deux pour se qualifier pour les quarts. En revanche, en cas de défaite ce soir contre la Slovénie, les Françaises seront quasi condamnées à faire un sans-faute la semaine prochaine et donc de vaincre l’ogre actuel du handball féminin, la Norvège, championne du monde et d’Europe en titre.

"J’ai envie d’aborder ce match avec beaucoup d’enthousiasme. On connaissait la situation à l’avance, expliquait le sélectionneur Olivier Krumbholz à la veille de ce troisième rendez-vous du Mondial. On savait que le parcours, ce n’est pas qu’il est compliqué mais c’est qu’il faut batailler pour gagner le match chaque soir et la Slovénie, c’est un peu pareil. La France a réussi de belles compétitions et l’une des raisons, c’est parce qu’elle a progressé de match en match."

Flippes sur la touche

C’est la mauvaise nouvelle de ce début de compétition : la blessure à la cuisse de Laura Flippes, l’arrière droite. Joueuse précieuse des deux côtes du terrain et souvent l’arrière la plus utilisée à chaque rencontre, l’ancienne messine ne devrait pas jouer ce lundi soir et la date de son indisponibilité est toujours inconnue à ce jour.

Par précaution, le staff a rappelé Océane Sercien-Ugolin, championne olympique, écartée il y a un mois à cause de plusieurs blessures (pectiné gauche et ischio-jambiers droits). Sercien-Ugolin qui joue en club en Norvège, avait suivi un protocole de soins et réathlétisation à Clairefontaine en France. Ses progrès ont été jugés suffisants par le staff médical pour valider son retour. Elle pourrait même jouer dès ce lundi après être arrivée seulement dimanche à Stavanger en Norvège.

Article original publié sur RMC Sport