Publicité

Michel Jazy, la disparition d’une légende française de l’athlétisme

Ancienne gloire de l’athlétisme français et star de son époque, le demi-fondeur aux multiples records du monde Michel Jazy est mort jeudi à l’âge de 87 ans.

Chasseur de records au palmarès garni de multiples titres de champion de France, de deux titres de champion d’Europe et d’une deuxième place olympique sur 1 500 mètres, Michel Jazy était une icône dans les années 1960, adorée des Français qui suivaient ses exploits scotchés à leur radio ou rassemblés devant les rares postes de télévision.

À lire aussi Marie-José Pérec, la légende française des Jeux Olympiques en images

« Michel Jazy est décédé ce jeudi 1er février à Dax à l’âge de 87 ans », a indiqué la Fédération française d’athlétisme (FFA) tandis que son président André Giraud s’est dit « atterré » par la nouvelle.

« Pour le monde de l’athlétisme et pour la FFA, c’est une perte énorme pour tout ce qu’il représentait, notamment en cette année des Jeux olympiques à Paris », a-t-il réagi auprès de l’AFP.

« Par ses résultats, son élégance, son talent et son sens de l’effort, il aura transmis à des millions de Français de magnifiques émotions », a-t-il ajouté plus tard dans un communiqué.

Pour saisir l’importance du personnage Michel Jazy, il faut replonger dans une autre époque.

« Le zèbre des corons »

Né en 1936 dans une famille de mineurs polonais d’Oignies, non loin de Lille, Jazy est vite surnommé le « zèbre des corons » par ses camarades de classe, en référence à sa pointe de vitesse mais aussi aux s...


Lire la suite sur ParisMatch