Publicité

« #MeToogarçons » : quel est ce nouveau mouvement qui prend de l’ampleur ?

L’acteur Aurélien Wiik a affirmé le 22 février sur son compte Instagram avoir été « abusé sexuellement par son agent et d’autres gens de son entourage » de ses 11 à 15 ans.   - Credit:Jane Hobson/Shutterstock/SIPA / SIPA / Jane Hobson//SIPA
L’acteur Aurélien Wiik a affirmé le 22 février sur son compte Instagram avoir été « abusé sexuellement par son agent et d’autres gens de son entourage » de ses 11 à 15 ans. - Credit:Jane Hobson/Shutterstock/SIPA / SIPA / Jane Hobson//SIPA

Jeudi 22 février, l'acteur Aurélien Wiik a affirmé sur son compte Instagram avoir été « abusé sexuellement par son agent et d'autres gens de son entourage » de ses 11 à 15 ans. Ces tentatives de viol et agressions répétitives auraient également été commises par d'autres professionnels du cinéma : un rôle contre une faveur sexuelle. Après les affaires Benoît Jacquot et Jacques Doillon sont aussi dénoncées les agressions des jeunes comédiens dans le milieu du cinéma français.

L'acteur de 43 ans a lancé un #MeToogarcons sur X (ex-Twitter), dans le but de libérer la parole sur les agressions et les viols à l'encontre des jeunes gens. Le directeur de casting Stéphane Gaillard s'est fait le porte-parole de cette omerta : « Si tu as été victime, je viens de créer une adresse mail (metooacteur@gmail.com) où tu pourras te raconter dans un anonymat absolu. Je te lirai et je te répondrai », pouvait-on lire sur sa story Instagram. Il encourage ainsi les « garçons du cinéma » à lui envoyer leurs témoignages.

Pour le moment, le directeur de casting, profession qu'il exerce depuis vingt-huit ans, a recueilli « une cinquantaine de témoignages ». Face à la quantité d'acteurs à qui il est arrivé la même chose, ce dénicheur de talents a créé, à l'abri des regards, un « espace de parole où ils seraient écoutés ». Il explique que « chaque chose doit se faire progressivement » et invite à la patience pour que les langues se délient. Ce fin connaisseur du cinéma ne dévoile aucun n [...] Lire la suite