Publicité

Mercato: un club anglais rêve de recruter Will Still

Du haut de tableau de Ligue 1… à la D2 anglaise ? Selon les informations du Guardian, Sunderland a coché le nom de Will Still pour remplacer Tony Mowbray, viré en début de semaine. C’est le propriétaire des Black Cats, Kyril Louis-Dreyfus, par ailleurs fils de l’ex-propriétaire de l'OM, Robert Louis-Dreyfus, qui rêverait de l’avoir sur son banc. Revenu en Championship en 2022, Sunderland pointe à la neuvième place, à dix-neuf longueurs du leader, Leicester. Dans ce contexte, difficile a priori d’imaginer Will Still (31 ans) quitter le Stade de Reims en cours de saison pour un tel projet, alors qu’il est sous contrat jusqu’en 2025 après avoir prolongé l’été dernier.

Cinquième de Ligue 1, son équipe n’en finit plus de surprendre et peut espérer une qualification européenne. Récemment annoncé dans le viseur de l’OL, Will Still s’était montré clair sur ses intentions : "J’en ai rigolé. Ce qui est bizarre, c’est que mon nom est cité à chaque fois qu’un entraîneur est viré. Est-ce que ça flotte l’ego ? C’est pas mal ! Mais je ne me prends pas la tête. Je l’ai dit, je suis resté au Stade de Reims pour une raison et le Stade de Reims c’est très, très bien pour l’instant. On verra ce qui arrive par la suite mais ce n’est pas à l’ordre du jour. Lyon ? Je n’ai pas du tout été contacté." Sunderland mise peut-être sur sa fibre britannique pour le séduire.

>> Les infos mercato EN DIRECT

Une culture britannique

Né en Belgique de parents anglais, il a connu une de ses premières expériences dans le coaching avec les catégories de jeunes de Preston North End et n’a jamais caché son envie d’entraîner un jour en Angleterre. "Si l'occasion se présente de retourner en Angleterre... Ce serait évidemment un rêve. Si ce n'est pas le cas, il y aura autre chose, ailleurs. Je n'ai jamais eu de plan de carrière ni d'objectifs à atteindre. Je n'ai aucune idée de ce que je vais manger ce soir", plaisantait-il en janvier dans une interview donnée pour le Daily Mail.

Même discours en mars chez Sky Sports : "Étant anglais et ayant grandi dans un environnement anglais en Belgique, l'Angleterre m'a toujours semblé être ma maison et un endroit où j'aimerais retourner. J'aurais l'impression de rentrer à la maison, tout simplement parce que la culture anglaise fait partie de moi, de mes racines, de ma famille, de ce que je suis. Demandez à n'importe quel enfant ce qu'il aimerait faire, il vous répondra qu'il aimerait être footballeur ou coach en Premier League et je ne suis pas différent." Il n’avait pas non plus fermé la porte au Championship : "Vincent Kompany y a fait un travail incroyable (à Burnley). Je pense que ce championnat rivalise avec les meilleurs championnats du monde. Toutes les portes sont ouvertes."

Selon The Guardian, Julien Sablé, adjoint de Francesco Farioli à l'OGC Nice, et Kieran McKenna, en poste à Ipswich, figurent aussi sur la short-list de Sunderland.

Article original publié sur RMC Sport