Mercato: avant de choisir Marcelino, l'OM avait discuté avec Mazzarri, le nouvel entraîneur de Naples

Avant Gennaro Gattuso, officiellement nommé entraîneur le 27 septembre dernier, l’OM a discuté avec un autre Italien l’été dernier pour remplacer le Croate Igor Tudor. Invité de l’After Foot sur RMC mardi, l’agent Yvan Le Mée a confié avoir proposé Walter Mazzarri, nommé sur le banc de Naples en remplacement de Rudi Garcia mardi après avoir été préféré à… Igor Tudor.

"Il faut demander à 'M. Mea Culpa'"

"J’avais proposé Walter Mazzarri qui joue en 3-5-2", a-t-il lancé. Visiblement Naples était plus con que nous et l’a signé aujourd’hui. On a même fait un entretien pour Mazzarri."

Mais l’OM n’a pas conclu avec l’ancien entraîneur de Naples et de l’Inter Milan, optant pour l’Espagnol Marcelino. La raison? "Il faut demander ‘Monsieur Mea Culpa’", répond Le Mée, amer. Il vise, sans le nommer, Pablo Longoria, président de l’OM qui a reconnu des erreurs dans le changement d’entraîneur et de système dans une interview à RMC Sport. L’effectif est ainsi passé du 3-5-2 de Tudor au 4-4-2 de Marcelino avec de grosses difficultés d’assimilation des joueurs. Le Mée sous-entend ainsi que la transition aurait été moins brutale avec Mazzarri plus proche du style de Tudor que de Marcelino.

"Je dois faire de l'autocritique, spécialement parce qu'une des plus grandes erreurs que j'ai commises, c'est un manque d'analyse dans les difficultés de passer après un système comme celui d'Igor Tudor, que je remercie encore", a déclaré Longoria à RMC Sport. "C'est une erreur en tant que club, et je la prends à titre individuel, de ne pas assez avoir analysé quelle était la suite au niveau du jeu dans tous les clubs italiens dans lesquels il était mis en place. Et ça c'est une erreur que j'ai faite dans la construction de cet effectif: minimiser l'impact de la transition d'un style de jeu à un autre."

"Beaucoup de joueurs qui ont continué avec nous avaient intériorisé cette façon de jouer de manière importante", avait-il ajouté. "La construction d’un collectif très organisé comme voulait le faire Marcelino ou comme veut mettre en place Gennaro Gattuso est quelque chose qu’on a pris à la légère. Je pensais que l’adaptation des joueurs serait plus facile."

Article original publié sur RMC Sport