Publicité

Maroc: 170 interpellations pour de nouveaux débordements lors d'un match, quatre jours après la mort d'une supportrice

Une mauvaise série. La police marocaine a interpellé ce mardi 170 personnes en marge d'un match de troisième division à Casablanca, ont rapporté les médias locaux, quatre jours après le décès d'une supportrice qui a ému l'opinion publique.

Les 170 personnes interpellées sont soupçonnées de "dégradations de biens publics et privés" et de "violences à l'encontre des forces de l'ordre", a indiqué le site d'information Hespress.

Des blessés chez les forces de l'ordre

Les suspects font partie d'un groupe de près de 2.500 supporters du Club omnisports de Meknès (CODM) qui s'étaient rendus à Casablanca pour voir leur équipe jouer contre Tihad Athletic Sport (TAS) "malgré une interdiction de déplacement pour des raisons de sécurité", a précisé le site spécialisé Elbotola.

A la suite de violents heurts aux abords du stade, au moins cinq membres des forces de l'ordre ont été blessés selon Hespress, ajoutant qu'une enquête a été ouverte. Dix voitures, un bus et un véhicule de la police ont aussi été endommagés.

Article original publié sur RMC Sport