Publicité

Marie-José Pérec, la légende française des Jeux Olympiques en images

Lorsqu’on la vouvoie, Marie-José Pérec s’étonne. Lorsqu’on lui explique qu’elle est une légende, elle s’amuse. « Mais je ne suis pas morte », lance-t-elle, avec sa timidité si touchante. Pourtant, la Française née à Basse-Terre en Guadeloupe a bel et bien inscrit son nom à jamais dans l’histoire des Jeux Olympiques. Marie-Jo était prédestinée à briller en athlétisme. 1968, son année de naissance, a vu la Française Colette Besson être couronnée d’or à Mexico en finale du 400 mètres.

À lire aussi Ben Johnson : le scandale olympique du siècle

Vingt-quatre ans plus tard, avec le visage de son aînée en tête, Marie-José Pérec s’envole, elle aussi, vers les sommets. À Barcelone, en 1992, elle monte sur la plus haute marche du podium après un rude combat contre sa rivale ukrainienne Olga Bryzgina, championne olympique en titre. Mental de gagnante, motivation sans faille, elle devient en 48 secondes et 83 centièmes, la nouvelle icône de la discipline.

Le doublé à Atlanta

Quatre ans plus tard, à Atlanta, elle se sait très attendue. « La Gazelle » allait-elle confirmer son exploit ? Comme motivation ultime, elle regarde, les yeux embués, l’une de ses idoles Mohamed Ali allumer la vasque olympique lors de la cérémonie d’ouverture. Elle a alors en tête le souvenir de sa « mamie » qui avait réuni, ce soir du 30 octobre 1974, tous ses petits-enfants autour d’elle pour regarder le combat du boxeur contre George Foreman.

À lire aussi Arnaud Assoumani : « A 5 ans, je voulai...


Lire la suite sur ParisMatch