Publicité

Mariage refusé à Béziers : Robert Ménard « ne reviendra pas » sur sa décision

Robert Ménard a refusé de marier un Algérien de 23 ans en situation irrégulière sur le territoire français.  - Credit:Jacques Witt/SIPA / SIPA / Jacques Witt/SIPA
Robert Ménard a refusé de marier un Algérien de 23 ans en situation irrégulière sur le territoire français. - Credit:Jacques Witt/SIPA / SIPA / Jacques Witt/SIPA

Robert Ménard, maire de Béziers, avait annoncé, en juillet 2023, qu'il refusait de marier un Algérien de 23 ans sous OQTF (obligation de quitter le territoire français) et une Française dans sa mairie. Le maire de Béziers craignait que cette union ne dissimule un mariage blanc, pour que le marié puisse obtenir les papiers français. Le jeune homme avait finalement été expulsé vers l'Algérie.

Interrogé sur Europe 1 jeudi 25 janvier, Robert Ménard est revenu sur cet épisode. « Mon problème, c'est qu'on me demande de marier quelqu'un qui est connu par les services de police. Il est recherché par la police pour être expulsé de France et on me demande tranquillement de le marier ? Non, mais vous plaisantez, je ne le ferai pas », s'est-il agacé.

Cinq ans de prison

Alors qu'il va être entendu par la police judiciaire de Montpellier sur l'affaire, il a assuré qu'il ne reviendrait pas sur sa décision. « Vous savez ce que je risque ? Cinq ans de prison, je risque 75 000 euros d'amende et je risque de me voir retirer mon mandat de maire », a-t-il ajouté. « Moi, je ne demande pas qu'on fasse la révolution. […] Quand quelqu'un doit quitter le territoire, on se donne les moyens qu'il quitte le territoire », a conclu l'élu divers droite.À LIRE AUSSI « C'est dégueulasse » : la colère de l'Algérien que Robert Ménard n'a pas voulu marier

Plusieurs associations s'étaient insurgées contre la décision du maire de Béziers de ne pas célébrer le mariage et celle du préfet d'expulser [...] Lire la suite