Publicité

Manifestation pro-palestinienne à Sciences Po : Emmanuel Macron dénonce des propos « intolérables »

Emmanuel Macron a dénoncé des propos « inqualifiables et parfaitement intolérables » rapportés lors d'une mobilisation pro-palestinienne mardi 12 mars à Sciences Po Paris.  - Credit:Blondet / POOL/SIPA
Emmanuel Macron a dénoncé des propos « inqualifiables et parfaitement intolérables » rapportés lors d'une mobilisation pro-palestinienne mardi 12 mars à Sciences Po Paris. - Credit:Blondet / POOL/SIPA

Emmanuel Macron dénonce des propos « intolérables ». Le président de la République s'est exprimé ce mercredi 13 mars en conseil des ministres, au lendemain d'une manifestation pro-palestinienne à Sciences Po Paris où une étudiante a été empêchée d'entrer sous prétexte qu'elle est juive.

Il a dénoncé des propos « inqualifiables et parfaitement intolérables », rapporte l'Agence France-Presse (AFP).

Le chef de l'État « a rappelé avec clarté et fermeté sa position : oui, les établissements universitaires sont autonomes, mais cette autonomie ne justifie en aucun cas le moindre début de séparatisme », a déclaré la porte-parole du gouvernement, Prisca Thevenot.

« Limite franchie » à Sciences Po

Selon l'Union des étudiants juifs de France, une étudiante a été empêchée d'entrer dans l'amphithéâtre principal de l'établissement supérieur mardi midi, accusée de sionisme. « Ne la laissez pas entrer, c'est une sioniste », rapporte le syndicat, considérant que la « limite a été franchie ». Dans un message publié sur X, il a alors appelé à la « levée immédiate du blocus » et demandé des « sanctions exemplaires » contre les auteurs des propos.

La ministre de l'Enseignement supérieur, Sylvie Retailleau, s'est également rendue sur place et a dénoncé une discrimination « intolérable ». « Il est intolérable et choquant d'y subir la moindre discrimination », a-t-elle tancé.

À LIRE AUSSI Deux étudiants juifs agressés à Strasbourg, des plaintes déposées

La direction de l'établisse [...] Lire la suite