Publicité

Manchester City: le récital de Bernardo Silva face au Real, dernière pierre d'une saison exquise

Vingt-deuxième du Ballon d'or 2022, Bernardo Silva pourrait faire aussi bien, voire mieux, que son meilleur classement datant de 2019 (9e). Surtout si Manchester City, le 10 juin prochain, décroche la toute première Ligue des champions de son histoire.

Derrière les deux vengeurs masqués Erling Haaland et Kevin de Bruyne, héros incontestés du but et de la passe, Bernardo a revêtu l'habit du plus fidèle des serviteurs tout au long de la saison, toujours prêt à se battre pour l'équipe. Sa dernière prestation majuscule sur la pelouse de l'Etihad, ponctuée de deux buts mercredi soir pour faire tomber le grand Real Madrid, n'est qu'une preuve de plus que le petit Portugais est devenu immense.

>> Revivez la victoire de City contre le Real

Guardiola, son fan numéro un

Constamment glorifié par Pep Guardiola - "Il est spécial", "je l'aime, c'est aussi simple que ça", "l'un des meilleurs joueurs que j'ai entraînés dans ma vie", "dans les matches décisifs, il est toujours là" -, l'ancien Monégasque est l'un des premiers noms couchés par son entraîneur au moment de penser la plus grande équipe européenne de cette saison.

Sur l'aile ou en milieu relayeur d'un 4-3-3, même milieu défensif dans un 4-4-2 ou infatigable piston dans un 3-2-4-1, Bernardo Silva réinvente à 28 ans presque à lui tout seul le principe du couteau suisse. Mercredi contre les Madrilènes, il a ratissé, dribblé, crocheté, pressé, distribué, marqué, et été logiquement célébré. Le créateur formé à Benfica est toujours là où on l'attend pas, comme sur ce coup de tête victorieux pour son doublé du haut de son 1,73 m.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

Moment charnière dans sa carrière

Troisième joueur après Lionel Messi et Robert Lewandowski à marquer au moins deux buts contre le Real en demi-finale de Ligue des champions, Bernardo Silva a marqué les esprits, étant désigné homme du match par l'UEFA. Il lui reste encore cinq rencontres pour clôturer cette année exquise. Après six saisons passées à Manchester, et sous contrat jusqu'en 2025, le Lusitanien est à un moment charnière de sa carrière.

Un retour dans le Championnat de France pourrait être une option sérieuse, après Monaco (2014-17). "Le programme c'est de bien terminer la saison, gagner la Premier League, essayer contre United en finale de FA Cup, et ensuite l'Inter. Après, cet été, on verra ce qu'il va se passer", a-t-il lâché. En quête d'un ailier droit, le Paris Saint-Germain va tenter cet été de recruter le joueur, pas fermé à un départ pour entamer un nouveau cycle. A moins que Pep Guardiola ne fasse des pieds et des mains pour le retenir encore un peu.

Article original publié sur RMC Sport