Publicité

Manchester City: Haaland sermonné par Guardiola pour avoir laissé un penalty

Erling Haaland n’a pas marqué face à Leeds (2-1). Le Cyborg, auteur de 51 buts cette saison, toutes compétitions confondues - oui, 51 ! (en 46 matchs) - est resté muet. Ce qui ne lui est pas arrivé si souvent que cela cette saison (seulement 10 fois en 35 matchs de Premier League, en comptant la rencontre du jour). En soi, c’est donc un petit événement. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé.

Le Norvégien a eu l’occasion du break au bout du pied en première période (25e), et il a touché les montants à deux reprises (49e, 62e) en seconde période. Manchester City a également obtenu un penalty en fin de match, alors que le score était de 2-0 en sa faveur, un penalty que le Norvégien Erling Haaland aurait dû tirer, comme le lui a fait remarquer son entraîneur sur le terrain.

"Erling, tu dois le tirer!"

"Erling, tu dois le tirer!", a crié Pep Guardiola en direction de son joueur, une remontrance qui a fait suite à l'échec du tireur désigné par Haaland. Altruiste, le Norvégien a sans doute écouté son cœur en confiant cette responsabilité à Gündogan, qui pouvait réaliser un triplé à cette occasion. Mais le milieu de terrain allemand a échoué dans sa tentative, et Leeds a réduit l’écart dans la foulée, un scénario qui a rendu la fin de match haletante, tout ce que voulait éviter Pep Guardiola en s’en remettant à sa machine à marquer.

"J’ai le sentiment qu’à 1-0 ou 2-0 en notre faveur, c’est le tireur attitré qui doit se charger de tirer le penalty", a-t-il expliqué après la rencontre. Manchester City a fini par l’emporter sans trop trembler en fin de match, creusant ainsi l’écart avec Arsenal, qui aura un gros déplacement à négocier sur la pelouse de Newcastle, ce dimanche. Une rencontre qui pourrait constituer un tournant décisif dans la lutte à distance entre Skyblues et Gunners pour le titre en Angleterre.

Interrogé au micro de Sky Sports au coup de sifflet final, Ilkay Gundogan était certain que le Norvégien allait se chargre de la sanction. "J'ai demandé à Erling à plusieurs reprises: 'Es-tu sûr ?' La déception d'avoir raté le penalty est un peu plus grande que celle d'avoir marqué deux buts et d'avoir gagné le match, ce qui est un peu triste pour être honnête avec vous."

Article original publié sur RMC Sport