Publicité

Mélenchon prend la défense de Benzema, qu'il estime "diabolisé" par le gouvernement

Pas sûr que Karim Benzema ait envisagé une telle déferlante médiatique après son message de soutien aux habitants de Gaza. En quelques jours, l'attaquant français s'et retrouvé au centre de l'attention médiatique après les attaques de Gérald Darmanin et de plusieurs élus contre lui. La sénatrice Valérie Boyer a même demandé qu'on lui retire la nationalité française (ce qui n'est pas possible pour Karim Benzema) si ses "liens notoires" avec les Frères musulmans sont avérés. Ciblé de toutes parts ou presque, l'attaquant aux 97 capes avec les Bleus a bénéficé ce jeudi d'une marquer de sympathie de la part de Jean-Luc Mélenchon.

"Bonjour Monsieur Benzema. Je ne vous connais pas et je ne sais rien du foot. Mais le gouvernement et ses amis ont choisi de vous diaboliser, a écrit le leader de la France insoumise dans un message posté sur X (anciennement Twitter). Ils vous traitent de "français de papier". Avec de tels ennemis qui parlent avec de tels mots vous devez être une personne remarquable, sans haine ethnique ou religieuse."

>> Toutes les infos sur la polémique Benzema-Darmanin

"La France appartient à tout ceux qui la choisissent"

A l'inverse de personnalités politiques comme Nadine Morano qui ont dénoncé l'indignation sélective de Karim Benzema, ce qui lui a valu cette dénomination de "Français de papier", le buteur d'Al-Ittihad est vivement soutenu par l'un des leaders de l'opposition au gouvernement.

"Petit-fils de gens traités eux aussi de 'français de papier' par les pétainistes qui retiraient leurs papiers à ceux qui étaient français depuis moins de dix ans, je sais que la France appartient à tout ceux qui la choisissent," a encore poursuivi l'ancien député des Bouches-du-Rhônes. Ceux qui nous insultent ne la méritent pas."

Article original publié sur RMC Sport