Publicité

Lycées visés par des menaces terroristes : des mesures mises en place dès lundi

Des établissements de cinq académies (Amiens, Créteil, Lille, Paris et Versailles) ont été visés par des menaces via les espaces numériques de travail (ENT).  - Credit:Utrecht Robin / Utrecht Robin/ABACA
Des établissements de cinq académies (Amiens, Créteil, Lille, Paris et Versailles) ont été visés par des menaces via les espaces numériques de travail (ENT). - Credit:Utrecht Robin / Utrecht Robin/ABACA

Un contexte de sécurité renforcée, toujours pas d'accès à l'espace numérique de travail (ENT)… Ce lundi 25 mars s'annonce inhabituel pour les lycéens et les collégiens dont les établissements scolaires ont été visés pas des menaces d'attentat la semaine dernière. Le ministère de l'Éducation explique prendre « très au sérieux ces menaces », rapporte France Info. Et si aucune fermeture n'a été décidée, le dispositif de sécurité est amplifié localement par les forces de l'ordre et les services de l'Éducation nationale.

« Les équipes mobiles de sécurité de l'Éducation nationale, la police et la gendarmerie nationales seront mobilisées sur site », précise la préfecture de la Somme, où trois lycées et trois collèges ont été menacés, à France info. L'objectif est également de « rassurer les parents d'élèves et la communauté éducative », ajoute la préfecture.

Un futur « audit sur la sécurisation des ENT »

Dans les cinq académies visées par ces menaces – Amiens, Créteil, Lille, Paris et Versailles –, l'ENT restera fermé. Le ministère explique ainsi que les élèves et leurs parents devront « communiquer par d'autres canaux ». Les élèves qui ont été exposés à des messages violents pourront aussi bénéficier d'un soutien psychologique. Le Premier ministre, Gabriel Attal, précisait, jeudi, que les responsables de ces cyberattaques seraient « traqués » et « sanctionnés ». De son côté, Nicole Belloubet, ministre de l'Éducation nationale, a annoncé, vendredi, la tenue prochain [...] Lire la suite