Publicité

Lycée Maurice-Ravel : le proviseur menacé de mort sort du silence

Pour la première fois depuis les faits, le directeur de l’établissement s’est exprimé par la voix de son avocat. Il se dit « particulièrement marqué » et blessé.

Le lycée Maurice-Ravel à Paris, le 28 mars 2024. - Credit:Urman Lionel - Abaca

Des nouvelles du proviseur du lycée Maurice-Ravel. L'avocat du directeur d'établissement démissionnaire, menacé de mort après avoir demandé à une élève de BTS de retirer son voile, s'est exprimé dans Le Parisien au sujet de son client.

Tout d'abord, le conseil du proviseur a démenti la formule du rectorat de l'académie de Paris selon laquelle l'homme se serait mis en retrait pour «  convenance personnelle ». L'avocat réaffirme en effet que son client, qu'il désigne comme un «  véritable hussard de la République », a pris une retraite anticipée à trois mois de l'échéance «  pour des raisons de sécurité ».

À LIRE AUSSI Lycée Maurice-Ravel : Gabriel Attal fort en paroles, faible en actesCelui-ci se montrerait «  courageux » bien qu'en «  état d'anxiété », selon les déclarations faites au quotidien.

Le proviseur « satisfait » de sa rencontre avec Gabriel Attal

D'autre part, l'avocat a donné la version des faits du proviseur du lycée. Selon lui, l'élève «  marchait dans la cour avec son voile, le proviseur lui a d'abord demandé de le retirer avant de la prendre par le coude ». «  Elle l'a envoyé balader et c'est à partir de là que sa comédie a commencé », dénonce le conseil du chef d'établissement, évoquant un «  mensonge avéré », poursuit-il. Pour rappel, l'élève avait porté plainte pour «  violences n'ayant pas entraîné d'incapacité de travail ». Celle-ci a été classée pour « infraction insuffisamment caractérisée ».

À LIRE AUSSI Lycée Maurice-Ravel : « Ici, c'es [...] Lire la suite