Publicité

Logement : un DPE plus souple pour les petites surfaces

Le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, a annoncé un assouplissement des règles pour les logements de moins de 40 mètres carrés.  - Credit:JAUBERT/SIPA / SIPA
Le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, a annoncé un assouplissement des règles pour les logements de moins de 40 mètres carrés. - Credit:JAUBERT/SIPA / SIPA

Christophe Béchu, le ministre de la Transition écologique, et Guillaume Kasbarian, le nouveau ministre du Logement, appliquent la méthode Attal, qui a si bien réussi au Premier ministre : à peine arrivé, annoncer une mesure forte. Le changement des règles du diagnostic de performance énergétique (DPE) rappelle, sur la forme, l'interdiction de l'abaya à l'école. Il est vrai qu'il y a urgence : la crise du logement s'aggrave ; l'offre de logements fond – une baisse de 36 % sur les deux dernières années selon le site SeLoger, les propriétaires renonçant à louer – tandis que la demande continue de croître, croissance démographique oblige. Une situation intenable !
Outre la création prochaine d'un nouveau type de prêt destiné à favoriser l'accession à la propriété, Christophe Béchu a décidé d'alléger les contraintes pesant sur les logements de moins de 40 mètres carrés. Pour ces derniers, le calcul du DPE serait revu afin qu'ils ne soient plus catalogués G ou F et donc interdits à la location (pour les premiers à partir du 1er janvier 2025 et pour les seconds à partir du 1er janvier 2028). Plus de 140 000 logements seraient concernés par la réforme, soit 11 % du parc immobilier des petites surfaces, selon le ministre.

À LIRE AUSSI Immobilier : le marché de la location dans l'impasse ? Outre l'arbitraire qui conduit à ce que certains biens soient classés dans une catégorie plutôt que dans une autre, les petits logements sont davantage pénalisés que les grands en [...] Lire la suite