Publicité

Liverpool: le père de Luis Diaz a été enlevé par la guérilla colombienne

"Aujourd'hui nous savons officiellement que l'enlèvement" du père du footballeur colombien Luis Diaz, attaquant du club anglais de Liverpool, "a été perpétré par une unité appartenant à l'ELN", la dernière guérilla encore active en Colombie, a déclaré jeudi le gouvernement dans un communiqué.

Le gouvernement colombien réclame sa "libération immédiate"

Luis Manuel Diaz et son épouse Cilenis Marulanda, qui a depuis été libérée, ont été enlevés le 28 octobre dans le nord-est de la Colombie par des hommes à moto. Selon les autorités, les ravisseurs n'ont pas contacté la famille pour exiger de l'argent en échange de la libération du père de l'international colombien.

D'importantes forces ont été déployées pour le retrouver, et le gouvernement qui mène actuellement des pourparlers de paix avec l'ELN réclame sa "libération immédiate" et rappelle à l'ELN "qu'il est de son entière responsabilité de garantir sa vie", indique le communiqué signé d'Otty Patiño, négociateur officiel du gouvernement avec le plus grand groupe rebelle du continent.

Les négociations se poursuivent, sur fond de conflit armé latent

Le gouvernement colombien et la guérilla de l'Armée de libération nationale (ELN) ont conclu début septembre à Caracas un quatrième cycle de négociations qui doivent se poursuivre à Mexico. Un cessez-le-feu bilatéral de six mois, décidé lors du dernier cycle de négociations qui s'est tenu à La Havane et supervisé par l'ONU, était entré en vigueur le 3 août.

Initié en 2017 à Cuba, le dialogue a été interrompu par le président conservateur Ivan Duque (2018-2022) après un attentat à la voiture piégée en juin 2019 contre une école de police qui a fait 22 morts. Les négociations avec l'organisation armée de gauche la plus ancienne des Amériques depuis le désarmement de la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC, marxiste) en 2017, ont repris en novembre 2022.

Le gouvernement du président colombien de gauche Gustavo Petro cherche à mettre fin à six décennies de conflit armé en menant des négociations de paix avec tous les groupes armés illégaux, dont les groupes dissidents des FARC qui ont refusé de signer l'accord de paix.

Article original publié sur RMC Sport