Publicité

Ligue Europa: Les supporters du Legia Varsovie mettent le feu à un policier avant le match face à Aston Villa

Des scènes d’une très grande violence ont éclaté aux abords du stade d’Aston Villa, jeudi soir avant le match de Conference Ligue contre le Legia Varsovie (2-1). Selon plusieurs médias anglais, des policiers anti-émeutes ont encadré l’arrivée des supporters adverses en les dirigeant vers un parking pour les tenir éloignés des fans anglais. Mais la situation a rapidement dégénéré.

Les fans polonais déjà impliqués dans des violences à Alkmaar

Les fans polonais ont d’abord jeté des projectiles sur les forces de l’ordre avant de lancer des fumigènes allumés. Selon le Sun, un policier a pris feu et a été transporté à l’hôpital pour soigner des brûlures. Trois autres policiers ont été touchés dans ces heurts. Les autorités ont confirmé dans la soirée que leur état de santé n’inspirait pas d’inquiétude.

Les violences auraient éclaté au moment où l’escorte policière commençait à accompagner les fans adverses de l’extérieur du stade vers le parcage visiteurs. Comme les choses ont dégénéré, ils les ont finalement empêchés d’entrer dans l’enceinte. Le match a donc débuté avec un parcage vide.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Conference Ligue

"Nous ne sommes actuellement pas en mesure de permettre aux supporters d'entrer dans Villa Park à la suite de troubles à l'extérieur du stade qui ont vu des missiles lancés sur des officiers", a indiqué la police de Birmingham sur X. "Trois policiers ont déjà été blessés et une opération de police importante se poursuit."

La police des West Midlands a annoncé l’interpellation de 39 personnes et dénoncé des "scènes écœurantes et très dangereuses". Elle a aussi pointé du doigt l'immobilisme du Legia. "Malgré les nombreuses demandes de coopération du Legia Varsovie concernant ses supporters en déplacement, en particulier au cours des deux derniers jours, aucune assistance sur la question sérieuse de la sécurité des supporters extérieurs assistant à Villa Park n'a été fournie par le club visiteur." Ce n’est pas la première fois que les fans de Legia Varsovie se retrouvent au cœur de violence. Ce fut également le cas lors du match à Alkmaar le 5 octobre dernier. A la suite de ces débordements, le nombre de places alloués pour le déplacement à Birmingham, ville où joue Aston Villa, avait été réduit de 1.700 à 1.000.

Article original publié sur RMC Sport