Publicité

Ligue 1: vers une sanction avec sursis contre l'OL après les incidents racistes à Marseille

Ce mercredi, la commission de discipline de la LFP va rendre sa décision après les incidents à connotation racistes de supporters lyonnais dans le parcage du Vélodrome le 29 octobre dernier, alors que le match ne s’est pas joué suite au caillassage des bus lyonnais et la blessure de Fabio Grosso.

Le dossier avait été mis en instruction avec notamment un gros travail sur l’étude de la vidéosurveillance du Vélodrome. L’OL, qui a immédiatement demandé l’intégralité des images à l’OM, déplore le délai très long avant de finalement les recevoir la veille de première réunion devant la commission de discipline. C’est en grande partie pour cette raison que cette dernière a décidé le 22 novembre de se donner deux semaines de plus pour prendre sa décision.

>> L'actualité de la Ligue 1 en direct

La fermeture du parcage visiteur n'est pas à exclure

Selon nos informations, durant ce délai, l’OL a beaucoup travaillé. Plusieurs identifications ont été faites et des plaintes nominatives ont été déposées. Ces éléments vont évidemment être pris en compte par la commission. L’OL déplore qu’aucune interpellation n’ait eu lieu dans le stade ou juste à la sortie malgré la présence des individus dans le parcage pendant près de 4 heures.

La commission de discipline devrait prononcer une sanction avec sursis. Elle pourrait ordonner la fermeture du parcage visiteur de l’OL sur une longue période. Une perte de point avec sursis n’est pas non plus à exclure. En janvier 2022, elle avait sanctionné le TFC d’un point avec sursis après des insultes racistes proférées par un supporter toulousain contre le gardien de Rodez lors du match TFC-Rodez le 13 décembre 2021.

Article original publié sur RMC Sport