Publicité

Ligue 1: Montpellier-Clermont définitivement arrêté après le jet de pétard sur Mory Diaw, "traumatisé"

Un nouveau geste inqualifiable. Le match de la 8e journée de Ligue 1 entre Montpellier et Clermont ce dimanche a été définitivement arrêté après qu'un pétard jeté par un supporter héraultais soit tombé tout près de gardien auvergnat Mory Diaw à la 91e minute.

Mory Diaw évacué et "traumatisé"

Le gardien sénégalais, visiblement choqué, a été évacué sur une civière après que le pétard, parti de la tribune Etang de Thau, qui accueille les supporters montpelliérains, a explosé juste à côté de lui. En attendant une décision de la cellule de crise, la rencontre avait été suspendue par l'arbitre de la rencontre Florent Batta, afin de mettre en sécurité les acteurs de la rencontre.

L'arrêt définitif de la rencontre a été décidé suite à la consultation du médecin du club de Clermont, expliquant que Mory Diaw était "extrêmement traumatisé après cet incident". En annonçant cette décision, le responsable de la sécurité du MHSC a été copieusement sifflé par les quelques supporters restés malgré l'interruption.

Des supporters montpelliérains mis en cause

Le responsable héraultais a également mis en cause l'utilisation d'engins pyrotechniques et de pétards par la tribune d'où est partie ce pétard: "Vous n'imaginez pas le préjudice que subit le club, à cause de votre comportement. S'il vous plaît n'en rajoutez pas !" Selon les informations de Prime Video, un supporter accusé d'avoir jeté le pétard en direction de Mory Diaw a été identifié par les stadiers et arrêté par la police.

Dans une conférence de presse improvisée, l'arbitre a expliqué les raisons de cet arrêt: "Suite au jet de pétard à proximité du gardien visiteur, le joueur s'est effondré au sol. Pour la sécurité des joueurs, j'ai demandé à tout le monde de rentrer au vestiaire. Nous avons fait une cellule de crise. Le médecin qui a ausculté le gardien de Clermont a constaté qu'il n'était pas en capacité de reprendre la rencontre. De ce fait, le match a été définitivement interrompu." Montpellier menait 4-2 contre Clermont au moment de l'incident.

Article original publié sur RMC Sport