Publicité

Ligue 1: plusieurs joueurs de Toulouse refuseraient de porter le maillot contre l'homophobie

Ligue 1: plusieurs joueurs de Toulouse refuseraient de porter le maillot contre l'homophobie

Le chemin est encore long. Les initiatives pour lutter contre l’homophobie ne recueillent pas encore l’assentiment de tous les joueurs en 2023. "Homos ou hétéros, on porte tous le même maillot." Voilà le message d’unité, de respect et de tolérance que veut porter la Ligue de football professionnel ce week-end, et ce depuis trois saisons.

Un mot d’ordre qui devrait réunir tous les joueurs sous la même bannière, sans la moindre difficulté. Après tout, il s'agit de promouvoir la tolérance, de lutter contre les discriminations liées à l'orientation sexuelle, de rappeler qu'en France, il est interdit de tenir des propos injurieux en fonction de l'orientation sexuelle. De s'accorder sur le simple fait qu'un joueur homosexuel n'a pas à se faire insulter ni à être stigmatisé en raison de son orientation sexuelle.

Un cas à Guingamp

Mais un certain nombre de joueurs évoluant dans nos championnats en football demeurent hostiles à cette démarche. Le Sénégalais Idrissa Gueye s’était retrouvé au cœur d’une polémique l’an passé pour avoir refusé de porter le maillot arc-en-ciel. Sous le feu des critiques, il avait été sommé de s’expliquer. Il avait en revanche reçu une vague de soutiens en provenance du Sénégal, pays où les relations homosexuelles sont interdites.

Cette année, c’est son compatriote Donatien Gomis qui a refusé de porter les couleurs arc-en-ciel. Ce que le club de Guingamp a confirmé samedi, expliquant avoir pris acte de "son choix de ne pas porter ce maillot".

Toulouse n'a pas voulu commenter

Mais c’est à Toulouse, en Ligue 1, que l’affaire prend une nouvelle dimension. Plusieurs éléments de l’effectif du Téfécé auraient demandé à ne pas être associés à l’initiative de la LFP selon La Dépêche, qui livre plusieurs noms: ceux de Zakaria Aboukhlal, Moussa Diarra, Farès Chaïbi, Saïd Hamulic, et Logan Costa.

Toulouse aurait essayé de les convaincre de changer d’avis, en vain. Aboukhlal et Hamulic leur auraient opposé une fin de non-recevoir. Contacté ce samedi soir par RMC Sport, le club n'a pas voulu commenter.

En revanche, Logan Costa a démenti, auprès du Parisien, précisant être disponible pour la rencontre. Cette histoire n’a sans doute pas fini de faire couler beaucoup d’encre tant elle frappe par son ampleur potentielle, inédite dans un club professionnel.

Article original publié sur RMC Sport