Publicité

Ligue 1: "Ils sont bons, mais on est bons aussi", Tudor lance le choc Lens-OM

Ligue 1: "Ils sont bons, mais on est bons aussi", Tudor lance le choc Lens-OM

Tout juste remis de ses émotions et d'une folle soirée au Vélodrome, dimanche au terme de la victoire renversante des Marseillais contre Auxerre (2-1), Igor Tudor devait déjà se projeter sur la prochaine échéance olympienne.

Se profile à l'horizon un choc ô combien décisif pour la fin de saison en Ligue 1, samedi à Lens (21 heures, 34e journée de Ligue 1). Quatre points seulement séparent les deux équipes aux deuxième et troisième places - Lens disposant tout de même d'un match en moins à jouer.

>> Ligue 1: les infos en direct

"C'est un match très important pour nous, a prévenu le coach croate au micro de Prime Vidéo. Je me rappelle encore le match aller (défaite 0-1, le 22 octobre), c'était un match fantastique. Je pense qu'on méritait plus la victoire qu'eux, mais ce sont eux qui avaient gagné. Ce sera difficile parce qu'ils sont bons, mais on est bon aussi. Les gens vont apprécier tout ça, ça va être du bon football. Ce sera important de gagner."

"On fera les comptes à la fin"

Grâce à son 21e succès de la saison, l'OM peut se permettre de regarder vers le haut, le leader PSG devenant une cible de plus en plus grosse dans le viseur du dauphin marseillais. Les Parisiens ne sont en effet plus qu'à cinq points des hommes de Tudor. Pourtant, si les Olympiens ont confirmé toujours croire au titre, le Croate préfère pour le moment rester concentrer sur la bataille pour la deuxième place.

"Je ne pense qu'à faire un bon match samedi à Lens, a-t-il assuré en conférence de presse. Ce sont mes seules pensées, et ensuite on fera les comptes à la fin. Je ne changerai pas de philosophie à Lens. (...) Ici (à l'aller), je me souviens que c'était un beau match avec deux grandes équipes. On avait perdu sur une déviation (de Leonardo Balerdi) mais on méritait de gagner. Lens était une belle équipe comme nous. On verra samedi, ce sera un match assez serré."

Article original publié sur RMC Sport