Publicité

La LFP sort du silence après la fin évoquée du maillot arc-en-ciel

La LFP sort du silence après la fin évoquée du maillot arc-en-ciel

Au coeur de plusieurs polémiques ces dernières années, le maillot arc-en-ciel ne devrait pas retrouver la Ligue 1 et la Ligue 2 en 2023-2024. Après les révélations de RMC Sport, ce lundi, sur une réflexion pouvant amener la suppression de cette initiative visant à lutter contre l'homophobie, la LFP a réagi ce lundi via un communiqué publié sur son site internet. Sans confirmer ou infirmer les informations de RMC Sport, la Ligue a confirmé qu'elle travaillait toujours sur la meilleure solution de lutter contre les discriminations.

"À la suite des articles consacrés à la suppression du numéro arc-en-ciel à l’occasion de la prochaine journée dédiée à la lutte contre l’homophobie, la Ligue de Football Professionnel tient à préciser qu’un travail est actuellement en cours pour préparer les journées dédiées à la lutte contre le racisme en mars prochain, puis à la lutte contre l’homophobie en mai prochain", a signalé l'instance présidée par Vincent Labrune dans sa prise de parole publique. "Une réunion est prévue à la mi-novembre avec les associations partenaires pour préparer ces deux rendez-vous. Ces deux actions de communication et de sensibilisation en direction du grand public sont un des maillons du plan de lutte contre les discriminations. Elles s’accompagnent d’un travail de fond mené en parallèle."

>> Toutes les infos sur la Ligue 1

La LFP insiste sur ses autres actions contre les discriminations

Ces dernières saisons, plusieurs joueurs dont Idrissa Gueye ou Zakaria Aboukhlal et le Nantais Mostafa Mohamed se sont retrouvé au coeur de polémiques après leur refus de porter le maillot arc-en-ciel lors de la journée de lutte contre l'homophobie décrétée par par la LFP.

Toujours selon les informations de RMC Sport, l’une des solutions, poussées par plusieurs associations, serait de faire un maillot spécial commun destiné à la lutte contre toutes les discriminations. Un premier, en avril, pour la lutte contre le racisme et le deuxième, vers la fin de saison, pour la lutte contre l’homophobie avec un message commun et logo commun à quelques détails près. Les couleurs arc-en-ciel utilisées sur les maillots des dernières saisons étaient vraiment le cœur de la grogne de certains joueurs.

"Inscrite dans les statuts de la LFP, la lutte contre les discriminations fait ainsi l’objet d’un travail tout au long de l’année auprès des clubs. La LFP organise des ateliers de sensibilisation à la lutte contre les discriminations, et notamment contre l’homophobie, dans tous les clubs de Ligue 1 Uber Eats et de Ligue 2 BKT", a encore rappélé la LFP dans son communiqué ce lundi. [...] Ces ateliers permettent d’avoir des moments d’échanges et de débats privilégiés pour mieux sensibiliser les différents acteurs. À ce jour, depuis le lancement de ce dispositif, 48 ateliers ont été organisés dans 20 clubs différents."

Et la Ligue de conclure sur sa collaboration avec le gouvernement et la FFF dans ce travail contre les discriminations: "Ces actions s’inscrivent dans la droite ligne de la lettre cosignée par Vincent Labrune (Président de la LFP) aux côtés d’Amélie Oudéa-Castéra (ministre des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques), Bérengère Couillard (ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations) et Philippe Diallo (Président de la FFF). Il convient en effet que l’ensemble des acteurs du football professionnel renforcent leur mobilisation pour accompagner, par des actions de prévention et de sensibilisation animées au niveau local, notre combat commun au service de l’inclusion, du respect et donc de la fin des agissements homophobes, comme de tous les agissements discriminatoires.

Article original publié sur RMC Sport