Publicité

Lens: "Rêver de la première place ? Tout est possible", assure Seko Fofana

Lens: "Rêver de la première place ? Tout est possible", assure Seko Fofana

C’était il y a vingt-cinq ans. La bande guidée par le regretté druide Daniel Leclercq écrivait la plus belle page du RC Lens en décrochant le titre de champion de France en 1998. Le seul de son histoire. Jusqu’à cette année ? Repassé deuxièmes du classement après leur victoire samedi soir contre l’OM (2-1) à Bollaert, les Sang et Or peuvent nourrir le rêve d’un deuxième sacre.

"Rien n'est joué"

En attendant Troyes-PSG ce dimanche (20h45), ils ne comptent que trois points de retard sur un leader parisien méconnaissable en 2023 et plombé par une série de polémiques extrasportives. Si beaucoup refusent de s’enflammer, y compris pour la deuxième place synonyme de qualification pour la prochaine phase de groupes de la Ligue des champions, Seko Fofana ne veut rien s’interdire.

"Rêver de la première place ? Je pense que tout est possible, il faut avoir la foi, et pourquoi pas se donner les moyens de rêver jusqu'à la fin de saison", a déclaré le milieu de terrain lensois, buteur face à Marseille, au micro de Téléfoot. "On a la tête sur les épaules, ça se passe bien, on aura peut-être le droit de rêver en fin de saison, rien n’est joué, j'invite tous mes coéquipiers à continuer à travailler. Si on joue la Ligue des champions, il y aura beaucoup de pleurs et de joie, c'est l'objectif", a ajouté Fofana.

Son entraîneur, lui, se veut beaucoup plus prudent. "Il y a trois ans, on était en Ligue 2, ça veut dire qu'il y a eu beaucoup de travail de réalisé. Ramener Lens en Europe, c'est une grosse fierté. Mettre la pression sur Paris ? Non, je pense que Paris sera champion", a-t-il assuré samedi en conférence de presse.

Article original publié sur RMC Sport