Publicité

Lens-OL: Pierre Sage et Anthony Lopes s'accrochent à "une lueur d'espoir" malgré la huitième défaite de Lyon

"C’est une lueur d’espoir." Appelé en urgence au chevet d’une équipe malade après le limogeage de Fabio Grosso, le néophyte à ce poste Pierre Sage préfère s’accrocher à cette flamme qu’il s’échine à entretenir plutôt que de voir ses joueurs sombrer dans le pessimisme après avoir encaissé une huitième défaite cette saison, samedi à Lens (3-2), lors de la 14e journée de Ligue 1.

Le coach intérimaire de l'OL Pierre Sage a retenu des motifs de satisfaction dans la production de ses joueurs, qui n’ont pas été récompensés de leurs efforts. L'Olympique Lyonnais a même de quoi nourrir des regrets tant il s’est donné les moyens en fin de match d’accrocher un résultat face au vice-champion de France.

"La route est encore longue"

"C'est un match qui laisse des regrets, mais je préfère avoir des regrets en ayant produit quelque chose qu'avoir des regrets de ne pas avoir produit, a estimé l'entraîneur en conférence de presse. On peut changer des choses pour (...) être plus constant dans notre concentration, dans nos intentions, dans la performance globale pour que la bonne prestation se transforme en enchaînement de points, parce qu'on a besoin de ça."

Abandonné par sa défense à deux moments clés du match, quand son équipe menait, puis en seconde période, alors qu'elle venait d’égaliser, Anthony Lopes reste combatif, et assure que le groupe va "lutter jusqu’au bout". "Si je ne tiens pas ce discours, autant déposer les armes et tout arrêter. Mais ce n’est pas mon tempérament ni le tempérament du groupe", promet le gardien lyonnais, alors qu'un enchaînement compliqué attend l’OL en championnat.

Dans quatre jours, il faudra se rendre à Marseille, avant de recevoir Toulouse (10 décembre), premier non relégable, puis de filer à Monaco (15 décembre), pour y affronter l’ASM, dans un choc qui précédera le dernier rendez-vous de l’année, face aux Nantais (20 décembre).

"On sait très bien que ça va être difficile jusqu’à la dernière journée, la route est encore longue, on va prendre les matches les uns après les autres", a déclaré Lopes. Coincé à sept unités en fond de cale, l'OL restera dernier du championnat de France à l'issue du week-end. Mais le TFC compte seulement cinq points d'avance sur la lanterne rouge. Un retard qui pourrait vite être comblé, à condition de récolter des points et de parvenir à enchaîner.

Article original publié sur RMC Sport