Publicité

Le XV de France bloque l'Angleterre et emporte le Crunch

VI NATIONS – C’est une très belle performance qu’a réalisé le XV de France. Grâce à une très grosse défense, les Bleus ont renversé les Anglais (22-16).

Grosso, costaud
Grosso, costaud

« C’est le meilleur match à jouer, mais c’est surtout le meilleur match à gagner » disait Guilhem Guirado avant le coup d’envoi du Crunch. Pour son plus grand plaisir et celui de tout un rugby français en convalescence, au mieux, c’est chose faite après une partie d’abord bien menée défensivement, avant que les points ne tombent dans l’escarcelle bleue. Avec, au bout, une belle victoire acquise avec le cœur. Plus que rafraîchissant, par les temps qui courent.

Le film du match

La première période est un duel de buteur. Machenaud par trois fois d’un côté (25e, 33e, 37e), Farrell deux fois (4e, 29e) et Daly une fois (22e) de l’autre, les deux équipes sont à égalité à la pause (9-9). Si les Bleus ont eu du mal à développer leur jeu, ils ont aussi très bien bloqué les offensives anglaises et gardent toutes leurs chances pour réaliser l’exploit en seconde mi-temps.

Un exploit qui prend forme très rapidement avec le carton jaune pour Watson doublé d’un essai de pénalité suite à un plaquage haut sur Fall, parfaitement lancé par une transversale de Trinh-Duc (16-9, 49e). Mis en confiance, les Français jouent plus libérés, Machenaud continue son sans-faute au pied (19-9, 63e). Mais attention, les Anglais restent menaçants et, sur l’une de leurs premières offensives franches de la seconde période, trouvent l’essai en coin par May, transformé par Farrell (19-16, 74e). La fin de match s’annonce étouffante, elle le sera malgré une dernière pénalité, passée cette fois par Beauxis (22-16, 78e). Sauf que les Français tiendront jusqu’au bout face aux coups de boutoir et au coup de sifflet final peuvent légitimement se féliciter d’une belle victoire acquise avec le cœur, promesse de lendemains meilleurs.

Grosso, Bastareaud, Guirado, Machenaud, tout en haut
Ceux-là, ce sont les quatre fantastiques. Homme du match, Rémy Grosso a été omniprésent et reste invaincu avec l’équipe de France. Mathieu Bastareaud et Guilhem Guirado ont constamment soulagé par leur équipe par leur puissance hors normes et leur mental à tout épreuve. Enfin, Maxime Machenaud est à 100 % aux pénalités. Tout simplement.

Le chiffre : 4
Comme le nombre d’années depuis la dernière victoire française dans un Crunch. Le temps file mais ce soir à Saint-Denis, les Bleus l’ont ralenti.

Et sinon, on a aimé…
… enlever du même coup aux Anglais tout espoir de triplé inédit dans le VI Nations.

____________________________________________________

Téléchargez l’App Yahoo Sport