Publicité

Laurent de Brunhoff, qui a rendu Babar célèbre, est mort à 98 ans

Laurent de Brunhoff en novembre 2013.   - Credit:BEHAR ANTHONY/SIPAUSA/SIPA / SIPA / BEHAR ANTHONY/SIPAUSA/SIPA
Laurent de Brunhoff en novembre 2013. - Credit:BEHAR ANTHONY/SIPAUSA/SIPA / SIPA / BEHAR ANTHONY/SIPAUSA/SIPA

« Babar, c'est moi », disait-il souvent. Laurent de Brunhoff, l'artiste qui a rendu l'éléphant Babar célèbre, est mort ce vendredi 22 mars aux États-Unis à l'âge de 98 ans, rapporte le New York Times. Après la mort de son père, le créateur du personnage, il avait poursuivi pendant soixante-dix ans la série de livres sur les aventures de l'animal. Il a produit plus de cinquante ouvrages.

Babar est né une nuit de 1930. Laurent, 5 ans, et son frère Matthieu, 4 ans, n'arrivent pas à dormir. Leur mère, Cécile de Brunhoff, se met alors à leur raconter l'histoire d'un éléphanteau qui s'enfuit de la jungle pour rejoindre Paris. Conquis par la fable, les deux frangins en parlent à leur père le lendemain matin. Jean de Brunhoff, artiste, est lui aussi séduit. Il commence ainsi à dessiner un petit éléphant qu'il prénomme Babar. Le premier livre est publié en 1931.

« Une utopie et une douce satire de la société des hommes »

Six autres livres d'images s'ensuivent, mais le père de Laurent de Brunhoff meurt de la tuberculose en 1937, à 37 ans. Laurent n'a alors que 12 ans. Comme son père, il suivra des études d'arts, exposant des peintures abstraites dans une galerie à Paris. À 21 ans, il décide de redonner vie à Babar. Son premier livre paraît en 1946.

À LIRE AUSSI Rintarô, l'homme qui a rendu célèbre Albator

« Si je suis devenu écrivain et artiste de livres pour enfants, ce n'est pas parce que j'avais en tête de créer des livres pour enfants ; je voulais que Babar vive (ou [...] Lire la suite