Publicité

Le lac Léman se réchauffe bien plus vite que les océans

La température des eaux du lac Léman augmente de quatre à cinq fois plus vite que celles des océans, alertent les experts. (image d'illustration)  - Credit:XAVIER VILA/SIPA / SIPA / XAVIER VILA/SIPA
La température des eaux du lac Léman augmente de quatre à cinq fois plus vite que celles des océans, alertent les experts. (image d'illustration) - Credit:XAVIER VILA/SIPA / SIPA / XAVIER VILA/SIPA

C'est un constat alarmant supplémentaire qui est directement lié au réchauffement climatique. Comme le rapporte France Info, lundi 26 février, les eaux du lac Léman se réchauffent de quatre à cinq fois plus vite que les océans. Ce résultat édifiant mis en avant par la Commission internationale pour la protection des eaux du Léman (Cipel), dans son dernier rapport publié le 12 février.

Cette tendance s'explique par le fait que la première réserve d'eau douce d'Europe occidentale a subi de nombreux hivers doux ces dernières années, qui empêchent les eaux de surface, alimentées par les glaciers environnants, de se mélanger avec celles du fond. En 2022, les eaux de surface du lac Léman affichaient ainsi 13,6 °C en moyenne, un record depuis 1990.

À LIRE AUSSI Courants marins : les océanologues donnent l'alerte « Bien évidemment, si on en arrive à des + 4 °C, il n'y aura pas d'adaptation possible, mais le lac ce sera finalement une moindre de nos préoccupations par rapport à tout ce qui va nous tomber dessus en termes d'alimentation, d'approvisionnement en eau… Donc qu'on soit bien d'accord, 4 °C, c'est juste impossible. Ingérable, en tout cas », a pointé auprès de France Info Marie-Élodie Perga, professeure de limnologie, qui rappelle également que les Alpes se réchauffent deux fois plus vite que le reste de la planète.

Des conséquences directes sur la faune

Le réchauffement du lac Léman aura de lourdes conséquences sur le court terme. Notamment pour la faune sauv [...] Lire la suite