Publicité

L’ONU exhorte les États à garantir a minima la poursuite des actions de l’Unrwa

Antonio Guterres, ici le 21 janvier 2024.  - Credit:ABUBAKER LUBOWA/X07299/REUTERS
Antonio Guterres, ici le 21 janvier 2024. - Credit:ABUBAKER LUBOWA/X07299/REUTERS

Le secrétaire général des Nations unies a exhorté, ce dimanche 28 janvier, les pays ayant suspendu leur financement à l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) à « au moins garantir » la poursuite de ses opérations à Gaza, rapporte l'AFP.

Dans la tourmente, l'agence au cœur de l'aide humanitaire dans l'enclave, a annoncé vendredi s'être séparée de plusieurs employés accusés d'être impliqués dans l'attaque du 7 octobre 2023, qui avait été commanditée par le Hamas en Israël.

Dès cette annonce, les États-Unis et l'Allemagne, plus grands contributeurs, ont annoncé la suspension de toute aide additionnelle à l'Unrwa. Ils ont été suivis par plusieurs autres pays, dont l'Italie, le Canada, l'Australie, le Royaume-Uni et la Finlande. « Bien que je comprenne leurs inquiétudes – j'ai été moi-même horrifié par ces accusations – ; j'exhorte vivement les gouvernements qui ont suspendu leurs contributions à au moins garantir la continuité des opérations de l'Unrwa », a plaidé Antonio Guterres dans un communiqué.

À leur suite, le ministère des Affaires étrangères français a également déclaré qu'aucun « nouveau versement » à l'Unrwa n'est prévu au premier trimestre 2024, et qu'il décidera « le moment venu de la conduite à tenir ».

#Israël #Territoirespalestiniens | La France n’a pas prévu de nouveau versement à @UNRWA au premier trimestre 2024 et décidera le moment venu de la conduite à tenir en lien avec les Nations unies et les principaux donateurs.

Lire [...] Lire la suite