Publicité

Judo : avec trois médailles d'or à son actif, la France a brillé au Grand Slam de Paris

À quelques mois des Jeux olympiques à Paris, le judo français a frappé fort à l’occasion de la 50ème édition du Paris Grand Slam, qui a débuté ce vendredi à l' AccorHotels Arena de Bercy.

Lors de ce tournoi parisien le judo hexagonal a brillé avec trois médailles d'or décrochées par Shirine Boukli, Luka Mkheidze et Faiza Mokdar.

À commencer par Luka Mkheidze, qui a ouvert le bal en remportant la médaille d'or dans la catégorie des des moins de 60kg ; une victoire fantastique pour le Français, qui s’impose à domicile grâce aux pénalités. Il a ravi le public français avec sa performance.

Le français, Luka Mkheidze s'est exprimé après avoir reçu sa médaille :

"Je suis très heureux car je n'avais jamais gagné le tournoi de Paris. Cette année est une grande fête car c'est la 50ème édition du Grand Chelem de Paris et je suis heureux de marquer le coup", a-t-il déclaré.

C’est Sandor Csanyi, partenaire de la fédération internationale du judo et président d'OTP Bank, qui a remis les médailles pour cette catégorie.

Les judokates françaises ont excellé

Et, puis dans la catégorie féminine des moins de 48kg, la Française Shirine Boukli a décroché le premier titre de sa carrière. La judokate, vice-championne du monde 2023, a impressionné lors des premiers tours, en battant la Japonaise Koga Wakana en finale grâce à une immobilisation parfaitement exécutée.

Shirine Boukli a été très encouragée par ses supporteurs venus nombreux la soutenir, elle a d'ailleurs déclaré :

"C'est spécial parce que vous avez plus d'énergie avec le public, quand c'est un combat difficile comme ça, vous avez besoin d'un peu plus pour vous pousser, et oui, c'est ce dont j'avais besoin aujourd'hui pour gagner comme ça". Les médailles des moins de 48kg ont été remises par l'ancien président du Monténégro Milo Đukanović.

Chez les moins de 57kg, la française Faiza Mokdar a créé la surprise en remportant elle aussi sa première médaille d'or du Paris slam 2024 à domicile. La judokate de 22 ans s’est imposée dès la première minute par ippon surprenant la double championne du monde Christa Deguchi. La remise des médailles a été faite par la secrétaire générale de la FIJ Lisa Allan.

Les judokas internationaux ont aussi brillé

Les judokas internationaux n’ont pas non plus démérité dans la catégorie féminine des moins de 52kg, Distria Krasniqi, championne olympique en -48kg, a dû faire face à la Britannique Chelsie Giles. La Kosovare a obtenu un waza-ari pour remporter sa troisième médaille d'or à Paris. Dans cette catégorie, c’est le vice-président de la FIJ , Laszlo Toth, qui a remis les médailles

Dans la catégorie masculine des moins de 66kg, le nouveau venu Takeshi Takeoka a battu le vétéran Joshiro Maruyama, en Golden Score avec un waza-ari. Une victoire impressionnante.Nasser Al Tamimi, trésorier général de la FIJ, qui a remis les médailles.

Tout au long de cette première journée, les judokas français ont offert un spectacle époustouflant durant ce grand slam en décrochant trois médailles d’or, le judo français promet encore de belles surprises, à suivre ce samedi. Le grand Slam de Paris est organisé du 2 au 4 février 2024.