Publicité

Judo : Riner sacré pour la huitième fois à Paris, Romane Dicko également en or

Nous sommes de retour pour la troisième et dernière journée de la 50ème édition de l’emblématique Grand Chelem de Judo de Paris. L’AccorHotels Arena était pleine de fans de judo enthousiastes, qui ont hâte de voir les performances de leurs héros.

Clarisse Agbégnénou, sept fois championne du Grand Chelem de Paris, a signé des autographes pour ses supporters... et les gagnants des Judo Awards annuels ont été annoncés lors de la cérémonie commémorant les meilleurs moments de l'année 2023.

Une fabuleuse démonstration des valeurs du judo a eu lieu entre les jeunes judokas et des champions de la discipline. Une expérience d’équipe mixte que ces enfants n’oublieront jamais.

Chez les moins de 90 kg, le Turc Mihael Zgank a utilisé une transition atypique pour assurer le maintien. Ippon, et une médaille d'or à Paris, une semaine seulement après son podium au Portugal. L'ambassadeur de la FIJ, Albano Carrisi, a remis les médailles.

Chez les moins 78 kg, Anna-Maria Wagner remporte la 1ère place, sa 7ème médaille d'or en Grand Chelem. Aïcha Garard Ali, membre du CIO et présidente du CNO djiboutien, a remis les médailles.

Chez les moins de 100 kg, le champion olympique Aaron Wolf a battu Nikoloz Sherazadishvili avec un waza-ari, une autre médaille d'or pour le Japon. Almaz Alsenov, PDG de Harvest Group, a décerné les médailles.

Chez les plus de 78 kg, Romane Dicko a réussi la finale en un temps record - moins d'une minute sur le tatami et là voilà sacrée championne de Paris. Fabrice Cambolive, Directeur Général de Renault a décérné les médailles.

"Je pense vraiment que c'est la meilleure compétition au monde. Les Français aiment vraiment le judo, je pense que c’est comme une grosse salade avec beaucoup de bons ingrédients et oui, c’est ça qui a réussi" a déclaré Romane Dicko après son match.

Et voici le moment que tout le monde attendait : l'emblématique Teddy Riner ! Un waza-ari en Golden Score qui lui assure une 8ème victoire record à Paris. L'ambiance dans la salle est électrique. Philippe Brassac, directeur général du Crédit Agricole, a remis les médailles.

"C’est génial, c’est génial parce qu’ici c’est ma maison et quand j'entends les enfants, la famille, les fans de judo m’appeler par mon nom, c’est génial. De l'oxygène pur" a commenté Teddy Riner.

L'équipe de France n'a pas déçu les supporters - ippon après ippon, la foule était en délire. C'est tout pour le Grand Chelem de Paris, une autre édition incroyable de cette compétition historique !