Publicité

Irlande - France : le but de Pavard et le résumé du match

Le but et le résumé du match Irlande - France
Le but et le résumé du match Irlande - France

FOOTBALL - Les Bleus avancent encore vers l’Euro 2024. Après sa première victoire en 2023 très convaincante vendredi soir face aux Pays-Bas, l’équipe de France a poursuivi ses éliminatoires pour l’Euro 2024 en s’imposant face aux Irlandais à Dublin, ce lundi 27 mars, 1 à 0. Elle reste ainsi en tête du groupe B.

Toutefois, les Bleus ont eu beaucoup plus de mal face une Irlande ultra-défensive. Il a fallu attendre la 50e minute pour qu’ils trouvent la faille et ouvrent le score sur un missile de Pavard, son troisième but en équipe de France.

Les Français ont attaqué par la gauche avec Théo Hernandez et alors que les Irlandais semblaient avoir récupéré le ballon dans l’axe, Pavard l’a dérobé avant de dégainer une frappe du droit qui a fracassé la barre avant de rentrer. Le filet a tremblé, du bon côté, lors du premier tir cadré du match.

Les Bleus avaient bien besoin de cette inspiration inattendue pour faire, enfin, la différence dans une partie où ils ont peiné à être dangereux.

L’autre homme du match, c’était aussi le nouveau gardien N.1 Mike Maignan. Celui-ci a sorti deux parades exceptionnelles en toute fin de match, pour maintenir l’avantage obtenu par le Bavarois à la 50e minute d’une frappe sèche.

S’affirmer face à « l’adversité »

L’opération comptable est parfaite pour le pragmatique Didier Deschamps : ce voyage en République d’Irlande permet aux Bleus de s’échapper en tête de leur groupe de qualifications, avec trois points d’avance sur la Grèce et les Pays-Bas, tous deux vainqueurs de Gibraltar lors de cette trêve.

La faible nation méditerranéenne sera au programme de la France lors du prochain rassemblement, en juin, tout comme la Grèce à Saint-Denis : deux proies tout à fait accessibles sur la route de l’Euro en Allemagne, du 14 juin au 14 juillet 2024.

Le capitaine Kylian Mbappé avait pris soin de prévenir, dimanche, que seule « l’adversité » permettrait de « voir ce que cette équipe a dans le ventre ». Ses paroles ne faisaient peut-être pas référence à la 48e nation mondiale, sans grand nom ni performance marquante ces dernières années. C’est pourtant bien la République d’Irlande, et non les Pays-Bas, qui a posé le plus de problèmes aux hommes de Didier Deschamps, avec sa ligne de cinq défenseurs intraitables, son faible déchet technique et son tempérament guerrier, attisé par la ferveur des 50.000 spectateurs.

Giroud et Mbappé moins en vue

Les dix dernières minutes, notamment, furent intenables dans la surface de Mike Maignan, qui a sorti deux parades fantastiques coup sur coup, sur une tête de Jules Koundé proche de se transformer en but contre son camp (89e), puis devant un coup de casque de Nathan Collins qui prenait la direction de la lucarne (90e).

Mais la jeune équipe de France a fait preuve d’expérience en se montrant patiente, même lorsque Mbappé est resté plus timide après son doublé vendredi. Le Parisien a été muselé par les Irlandais, mais il a aussi pâti d’une performance moins solide de ses compères du flanc gauche Theo Hernandez et Adrien Rabiot.

Didier Deschamps pourra également se satisfaire de la rencontre intéressante d’Eduardo Camavinga, titularisé au milieu alors qu’il était convoqué comme latéral gauche.

Celle d’Olivier Giroud, relancé dans l’axe de l’attaque à 36 ans, restera, elle, plus quelconque par rapport aux promesses de Randal Kolo Muani. En deux titularisations, le joueur de Francfort a clairement bouleversé la hiérarchie.

À voir également sur Le HuffPost :

France-Pays Bas : le résumé et les buts de Griezmann, Mbappé et Upamecano

Mbappé, Koundé, Thuram… Sur TikTok, les looks des Bleus sont passés au crible