Publicité

Intelligence artificielle : Nvidia dévoile sa nouvelle « superpuce »

Dans la ruée vers l'or de l'IA, Jensen Huang et Nvidia vendent les meilleures pelles.  - Credit:Eric Risberg/AP/SIPA /
Dans la ruée vers l'or de l'IA, Jensen Huang et Nvidia vendent les meilleures pelles. - Credit:Eric Risberg/AP/SIPA /

Telle une rock star, Jensen Huang a dévoilé son nouveau bébé sur la scène du Convention center de San Jose devant 11 000 développeurs. Vêtu de son traditionnel blouson en cuir, le patron de Nvidia l'a assuré lors de la conférence annuelle de l'entreprise, lundi : avec la « superpuce » Blackwell, « nous avons créé un processeur pour l'ère de l'intelligence artificielle générative ».

Sa domination sur ce secteur en plein boom depuis l'explosion de ChatGPT, il y a moins d'un an et demi, a permis à Nvidia de devenir la troisième plus grosse entreprise américaine par capitalisation, derrière Microsoft et Apple, mais devant Alphabet (Google), Amazon et Meta, à plus de 2 000 miliards de dollars.

Plus puissante mais moins gourmande

Blackwell, la nouvelle famille de GPU (processeur graphique), est annoncée comme étant quatre fois plus rapide que la génération précédente, mais jusqu'à vingt-cinq fois moins gourmande en électricité. En huit ans, la puissance de calcul pour l'IA a été multipliée par mille.

À LIRE AUSSI Jensen Huang, le génie qui fabrique les moteurs de l'IAJensen Huang a tout misé sur l'intelligence artificielle il y a une dizaine d'années, à un moment où le secteur semblait faire du surplace. Aujourd'hui, le géant des semiconducteurs a pris plusieurs années d'avance sur ses concurrents. Il suffit de voir tous les patrons des géants de la Silicon Valley cités dans le communiqué de presse chantant les louanges de l'entreprise. À l'heure de la ruée vers l'o [...] Lire la suite