Publicité

Insultes racistes contre Vinicius : Puma, sponsor de Valence, soutient l'attaquant madrilène

Dans un communiqué, l’équipementier Puma a soutenu publiquement le joueur brésilien Vinicius Junior, cible d’insultes et commentaires racistes dimanche dernier. La voix de l'équipementier est venue s'ajouter à celles des sportifs et personnalités publiques s'étant déjà exprimées pour soutenir le joueur: "Chez Puma, nous ne tolérons pas le racisme, nous condamnons la discrimination sous toutes ses formes et nous sommes solidaires de Vinicius Junior et de l'ensemble de la communauté du football pour condamner les événements de dimanche", a écrit Puma.

L'Espagne hausse le ton

La banque Santander, en partenariat avec la Liga a également rejoint le mouvement de soutien massif: "Santander rejette fermement tout racisme et toute discrimination sous quelque forme que ce soir." Depuis la fin du match, les réactions se multiplient à l’internationale et le gouvernement brésilien, qui défend son compatriote coûte que coûte, est prêt à prendre des mesures drastiques, toujours en cours de discussion. Les autorités espagnoles ont haussé le ton. Quatre hommes ont été arrêtés à l'aube dans le cadre de l'enquête sur la pendaison fin janvier d'un mannequin à l'effigie de Vinicius, avant un derby remporté par le Real Madrid contre l'Atlético Madrid.

Ces quatre hommes sont suspectés d’être les "auteurs" de cette mise en scène, a précisé la police espagnole. Trois d'entre eux sont des "membres actifs d'un groupe ultra de supporters d'un club madrilène", a-t-elle ajouté, sans identifier ce club en question. Le mannequin, portant un maillot de l'attaquant merengue, avait été retrouvé pendu le 26 janvier à un pont de la capitale espagnole sous une bannière portant l'inscription "Madrid déteste le Real". Après cet incident, le Real Madrid avait dénoncé un "acte raciste et xénophobe (...) répugnant" à l'encontre de son jeune joueur de 22 ans. Plus tard dans la matinée, trois personnes suspectées d'avoir proféré des insultes contre l'attaquant madrilène dimanche dernier ont également été arrêtés.

Article original publié sur RMC Sport