Publicité

"Incroyablement décevant", la désillusion de John Textor face à la fin des espoirs de titre de Botafogo

C’est désormais acté: Botafogo ne remportera pas le troisième titre de champion du Brésil de son histoire, le premier depuis 1995. Longtemps large leader après avoir compté jusqu'à 13 points d’avance, le club carioca a complètement craqué dans le sprint final avec une série (toujours en cours) de 10 matchs consécutifs sans victoire. Le nouveau match nul contre Cruzeiro (0-0) dimanche a officiellement mis fin aux espoirs de titre de l’équipe, désormais cinquième du championnat à une journée de la fin.

"C'est incroyablement décevant"

Un verdict qui ne plaît évidemment pas à John Textor, actionnaire principal de Botafogo mais aussi de l’OL notamment.

"Je me fiche du passé", a-t-il lancé à l’issue du match en zone mixte. "Je ne veux pas entendre parler de 30 ans sans titre. Je me soucie des gens qui ressentent cela mais nous devons arrêter de regarder uniquement dans le rétroviseur. Nous devons abaisser notre rétroviseur et regarder par le pare-brise. Regardez devant!"

Il a embrayé sur l’avancée du club depuis sa reprise le 24 décembre 2021 tout en pestant contre cette énorme glissade dans le sprint final. "Je suis ici depuis 18 mois", a poursuivi l’homme d’affaires américain. "J'ai repris un club qui était en faillite et qui n'avait que trois joueurs avec une expérience en Serie A (le championnat brésilien, NDLR). Certains de ces hommes qui ne sont pas appréciés aujourd'hui sont ceux qui nous ont fait rêver. Ils travaillent dans une période très difficile, en essayant de nous retrouver. Ce sont des jeunes qui nous ont offert des moments incroyables cette année."

"La façon dont nous avons terminé le championnat est très décevante. Nous n'avons pas pu nous retrouver. C'est incroyablement décevant."

Textor conclut sur une note positive malgré la grogne des supporteurs. "Les fans n'aiment pas entendre ça, mais nous avons fait des progrès", se défend-il. "Nous avons quitté la Série B, nous avons participé à la Sudamericana cette année, nous nous battrons pour trois points supplémentaires au tour final et nous disputerons la Libertadores en 2024. C'est un progrès." Botafogo se déplace sur le terrain de l’Internacional mercredi lors de la dernière journée avec l’objectif de réintégrer le Top 4, directement qualificatif pour la phase de poules de la Copa Libertadores.

Article original publié sur RMC Sport