Publicité

Incroyable scénario entre Lyon et le Stade Français: mené 28-0, le LOU arrache finalement le nul

Incroyable scénario entre Lyon et le Stade Français: mené 28-0, le LOU arrache finalement le nul

Un scénario rocambolesque: mené 28-0 à la mi-temps, Lyon est allé arracher le point du match nul devant le Stade français (31-31), dimanche à Paris, au soir de la 25e et avant-dernière journée du Top 14. Calamiteux en première période, somptueux ensuite, les Lyonnais maintiennent en vie leurs espoirs de phase finale. Sixièmes avec 62 points, ils comptent quatre points d'avance sur Bayonne, septième, et cinq sur Toulon, huitième.

Le LOU, qui a passé une semaine agitée en coulisses, a pourtant raté l'occasion de rejoindre Toulouse, La Rochelle, le Stade français, le Racing 92 et Bordeaux-Bègles, déjà assurés de participer au grand barnum de la fin de saison. Le dernier accessit se disputera donc entre trois équipes: Lyon (sixième, 62 points), Bayonne (septième, 58 points) et Toulon (huitième, 57 points). Lors de la dernière journée, le Lou reçoit Bayonne tandis que Toulon accueille l'UBB. Les Soldats Roses grimpent à la troisième place. Avec 66 points, ils ne peuvent cependant plus aller chercher La Rochelle (deuxième, 74 points), leur prochain adversaire, certain de disputer la demi-finale.

Les regrets de Quesada

"C'est un mélange d'émotions. On s'est donné la possibilité de gagner mais on n'a pas été assez disciplinés. C'est une occasion manquée, il faudra être forts", a soufflé l'entraîneur parisien Gonzalo Quesada. Pour les visiteurs, il faudra montrer un autre visage qu'à Paris: les hommes de Xavier Garbajosa ont en effet livré quarante premières minutes catastrophiques, concédant quatre essais par Arthur Coville (9e, 37e), Léo Barré (23e) et Jeremy Ward (29e).

Amorphes, les Lyonnais ont tout simplement coulé en première période. Les entrées, à la pause, de l'ailier international fidjien Josua Tuisova et de l'ouvreur All Black Lima Sopoaga ont cependant dynamisé les Gones. Le sursaut d'orgueil lyonnais a ainsi été marqué par un essai plein de roublardise de Romain Taofifenua (46e), un autre en force de Thibaut Regard (56e) et un troisième de Beka Saghinadze (62e) dans l'intervalle. Le troisième ligne géorgien a d'ailleurs fait coup double puisque le centre parisien Alex Arrate a pris un carton jaune sur son action décisive.

Pris à la gorge, les Parisiens se sont sabordés, incapables de tuer le match et de résister à la furia rhodanienne. Quand Tavite Veredamu (75e) a inscrit le quatrième essai lyonnais, la peur avait sans doute changé de camp. Heureusement pour les deux équipes, Sopoaga (80e) a répondu à la pénalité Joris Segonds (79e) et les deux équipes se sont quittées dos à dos.

Article original publié sur RMC Sport