Publicité

Immobilier : une bouffée d’air pour les candidats à l’emprunt

En plus d’une diminution des taux de crédit, les banques proposent à nouveau des prêts sur trente ans.  - Credit:Pascal Sittler/Réa
En plus d’une diminution des taux de crédit, les banques proposent à nouveau des prêts sur trente ans. - Credit:Pascal Sittler/Réa

Bonne nouvelle pour les candidats à l'emprunt. Après un an et demi d'ascension fulgurante, les taux des crédits reculent enfin. Perceptible dès la fin de 2023, la baisse se confirme en ce début d'année. Toutes les banques se sont mises au diapason, diminuant leurs barèmes d'environ 0,5 %.

« Ce mouvement d'inflexion n'est pas neutre, faisant déjà gagner près de 10 000 € sur le coût du crédit [pour un couple avec 4 200 € de revenus mensuels, NDLR], ou alors permettant d'emprunter plus d'argent », souligne Sandrine Allonier, chez vousfinancer.com.

À rebours d'il y a un an, les banques ont changé de comportement, toutes sont revenues dans la course au prêt, en quête de dossiers de financements pour conquérir de nouveaux clients. « Nous avons retrouvé un marché concurrentiel. En 2023, on se bornait à chercher un crédit. En 2024, on peut à nouveau chercher un taux », résume Caroline Arnould, directrice générale de Cafpi.

L'octroi d'une seconde chance

« Au cours des dix-huit derniers mois, nous avons été confrontés à un gros problème d'offre du côté des financeurs. C'est terminé. En revanche, la demande est aujourd'hui moins forte », ajoute Pierre Chapon, cofondateur de Pretto. En février, le taux moyen sur vingt ans s'établit à 3,98 %, contre 4,10 % en janvier, et 4,33 % en décembre. Soit le même niveau qu'en 2009. « Avec la hausse du taux d'usure et les nouveaux barèmes de marchés, les banques ont désormais restauré leurs marges », ajoute Maël Bernier, chez Meille [...] Lire la suite