Publicité

Guerre en Ukraine : la région frontalière russe de Belgorod durement touchée

La ville de Belgorod a été durement touchée depuis le début de la guerre.  - Credit:VLADIMIR ALEKSANDROV / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP
La ville de Belgorod a été durement touchée depuis le début de la guerre. - Credit:VLADIMIR ALEKSANDROV / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

Depuis le début de l'invasion russe en Ukraine, la région frontalière russe de Belgorod a été durement frappée. Au total, 25 personnes ont été tuées et près de 100 autres blessées dans des frappes ukrainiennes, selon le gouverneur de la région. « L'Ukraine, l'ennemi, bombarde des villages pacifiques. Nous avons 25 personnes tuées et 96 blessées », a déclaré Viatcheslav Gladkov au président Vladimir Poutine, lors d'un entretien diffusé à la télévision publique russe.

C'est la première fois en onze mois qu'un bilan de victimes pour une région est donné officiellement par les autorités russes. Le gouverneur de la région de Belgorod n'a toutefois pas précisé la répartition des victimes civiles et militaires dans son bilan annoncé.

Une ligne de fortification en construction

Lors de son rapport à Vladimir Poutine, Viatcheslav Gladkov a précisé que les autorités de la région de Belgorod, territoire qui touche le Nord-Est ukrainien, fournissent une compensation financière aux familles des civils morts et blessés « au même niveau » que pour les militaires engagés en Ukraine. « Dès le début de l'opération militaire spéciale, nous avons décidé que, en cas de blessure modérée ou grave, nous payons 500 000 roubles (7 200 dollars au taux actuel, NDLR) si le pire arrive, quand on meurt, alors nous payons 3 millions de roubles (43 200 dollars) », a-t-il indiqué.

Vladimir Poutine a de son côté remercié Viatcheslav Gladkov pour « le travail efficace » de son administration et l [...] Lire la suite