Publicité

Groupes de niveau en 6e et 5e : Nicole Belloubet assouplit une mesure controversée

La ministrte de l'Éducation nationale Nicole Belloubet.   - Credit:Blondet Eliot / Blondet Eliot/ABACA
La ministrte de l'Éducation nationale Nicole Belloubet. - Credit:Blondet Eliot / Blondet Eliot/ABACA

C'est l'une des mesures phares du « choc des savoirs » promis par Gabriel Attal en décembre dernier. Et peut-être aussi l'une des plus controversées. Les groupes de niveau en français et en mathématiques seront bel et bien mis en place dès septembre prochain. Une manière, affirme le ministère de l'Éducation nationale, de combattre l'« hétérogénéité des classes de plus en plus difficile à prendre en charge, et plus particulièrement au collège ».

« Nous allons introduire une certaine souplesse pour les principaux de collège », rassure la ministre Nicole Belloubet, dans un entretien accordé au Monde. Certes, les élèves de 6e et de 5e seront toujours divisés en trois ensembles pour les cours de français et de mathématiques et répartis en fonction de leurs besoins. Mais à quelques mois de la rentrée scolaire, la feuille de route se précise, et des ajustements se profilent.

À LIRE AUSSI Groupes de niveau : un « choc de crédibilité » pour Gabriel Attal

Groupes de niveau en français et en mathématiques, oui mais…

Si cette organisation par groupe est appliquée dans ces matières sur la totalité de l'année, des marges de manœuvre existent : des ajustements en classe entière pourront être réalisés à certaines périodes pour « assurer une cohérence dans la progression des apprentissages », affirme le ministère. Ces temps seront aussi l'occasion de faire le point sur le niveau des élèves, en particulier avant des moments clés de l'année comme les conseils de classe.

Flexibili [...] Lire la suite