Publicité

Grammy Awards : Beyoncé entre dans la légende

Avec son album « Renaissance », Beyoncé a raflé les gramophonnes lors de la cérémonie des Grammy Awards, à Los Angeles.   - Credit:KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Avec son album « Renaissance », Beyoncé a raflé les gramophonnes lors de la cérémonie des Grammy Awards, à Los Angeles. - Credit:KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Beyoncé a confirmé son statut d'icône de la musique américaine en remportant quatre récompenses lors des Grammy Awards, dont la meilleure chanson R&B (Cuff it) ou le meilleur album dance/électronique (Renaissance). « Queen B » est ainsi devenue, dimanche 5 février, l'artiste la plus couronnée de tous les temps aux Grammy Awards, avec 32 gramophones.

Elle bat le record de récompenses détenu par le chef d'orchestre Georg Solti, à savoir 31 récompenses. Avec neuf nominations cette année, la chanteuse américaine de 41 ans égale d'ailleurs le record de son mari, Jay-Z, comme artiste le plus nommé de l'histoire de ces récompenses (88). Beyoncé entre donc dans l'histoire. Mais une fois de plus, une récompense majeure lui échappe. Comme en 2017 avec Lemonade, devenu un classique, Renaissance, son dernier opus house et dance, a échoué à obtenir le prix du meilleur album, battu par Harry Styles qui a raflé le lot, grâce à Harry's House.

Congrats Best Dance / Electronic Music Album winner - 'RENAISSANCE' @Beyonce #GRAMMYs pic.twitter.com/LAv0NTTond

— Recording Academy / GRAMMYs (@RecordingAcad) February 6, 2023

Arrivée un peu en retard, Beyoncé n'était pas encore là qu'un premier gramophone lui était destiné, celui de la meilleure chanson R&B pour Cuff it. Dans une robe à traîne argentée, elle est ensuite montée sur scène pour récupérer celui du meilleur album dance/électronique, sous les yeux brillants de son époux, le rappeur Jay-Z. « J'essaye de ne pas être tro [...] Lire la suite