Publicité

Deux otages israéliens libérés lors d’une opération nocturne à Rafah

Rafah a été prise pour cible par Israël, ce dimanche soir.  - Credit:BASSAM MASOUD / X08000 / REUTERS
Rafah a été prise pour cible par Israël, ce dimanche soir. - Credit:BASSAM MASOUD / X08000 / REUTERS

Benyamin Netanyahou, le Premier ministre israélien, avait ordonné à son armée de préparer une offensive sur Rafah, où se masse actuellement la majeure partie de la population du territoire palestinien, selon l'ONU. Dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 février, la ville située à la frontière avec l'Égypte a subi une série de frappes aériennes, faisant 52 morts palestiniens, selon le Hamas, au pouvoir à Gaza.

L'organisation terroriste avait prévenu qu'une telle offensive « torpillerait » tout accord pour une libération des otages qu'elle détient encore à Gaza. Après avoir mené cette opération, Israël a annoncé avoir libéré deux otages : « Fernando Simon Marman, 60 ans, et Louis Har, 70 ans, ont été récupérés lors d'une opération nocturne à Rafah menée conjointement par l'armée, le Shin Beth (Sécurité intérieure, NDLR) et la police israélienne », selon un communiqué de ces services.

Rafah, dernier refuge

Au total, quatorze maisons et trois mosquées dans différents secteurs de Rafah ont été touchées, selon le gouvernement du Hamas. L'armée israélienne a affirmé dans un communiqué avoir « mené une série de raids contre des cibles terroristes dans le sud de la bande de Gaza », ajoutant que ceux-ci étaient terminés. Ces frappes, d'une intensité supérieure à celle des derniers jours, ont provoqué des nuages de fumée, ont constaté des journalistes de l'AFP et des témoins.

À LIRE AUSSI Guerre Hamas-Israël : de « premières » avancées pour une nouvelle trêve ? Rafah es [...] Lire la suite