Publicité

France-Afrique du Sud, les notes des Bleus: Dupont moins étincelant, Mauvaka homme du match côté français

Cyril Baille: 6

Auteur d’un doublé, son premier en bleu. On l’a vu sourire pour souligner cet exploit. Sanctionné une fois en mêlée, il essaye aussi de relever une balle au milieu du terrain qui conduit à l’essai de Kolbe.

Remplacer par Reda Wardi à la 50e.

Peato Mauvaka: 6,5

12/12, 100% en touche face à ce qui se fait de mieux en contre. Dans tous les bons coups en première période, notamment avec cette course de 30 mètres. Cinq défenseurs battus auteur du deuxième essai après pénalité jouée vite par Dupont. Contest capital à la 56e. L’homme du match côté français avec 100 mètres balle en main notamment.

Remplacé par Pierre Bourgarit à la 64e.

>>> revivez France-Afrique du Sud en live-texte

Uini Atonio: 5,5

A l’origine de la première grosse avancée sur groupe pénétrant où sa puissance a permis aux Bleus d’enfoncer les Boks. Solide en mêlée, sa puissance a été encore une fois importante.

Remplacé par Dorian Aldegheri à la 57e.

Cameron Woki: 5,5

9/9, impérial en touche où il a pris toutes les munitions. Fautif sur la chandelle de Libbock où sa déviation ratée amène le deuxième essai des Boks.

Thibaud Flament: 5

Travail de l’ombre, peu vu dans le jeu mais toujours aussi précieux défensivement. Match discret. Huit plaquages.

Remplace par Romain Taofifenua à la 50e.

Anthony Jelonch: 6

Sept placages mais deux ratés avec une grosse opposition face à lui. Utilisé souvent au ras des regroupements ou en premier attaquant, il a toujours avancé grâce à sa puissance.

Remplacé par François Cros à la 51e.

Charles Ollivon: 6

À la réception des coups d’envoi des Boks, il s’est proposé en bout de ligne pour déborder les Sud-Africains. Omniprésent en deuxième mi-temps.

2/2 sur ses prises en touche. Récupère une balle précieuse sur touche sud-africaine à 5 mètres. Mais prend une cuillère alors que Bielle-Biarrey était sur sa gauche.

Grégory Alldritt: 5,5

Moins en vue que depuis le début du mondial, des clients face à lui. Il a moins porté le ballon se contentant de sortie propre derrière les mêlées. Plus en vue en deuxième mi-temps où il a essayé de plus se proposer en multipliant les courses. 9 plaquages.

Remplacé par Sekou Macalou à la 70eme

Antoine Dupont: 5,5

Plus animateur que d’habitude. On l’a moins vu chercher d’espace dans la défense. Pas d’appréhension sur son premier plaquage. Mais pas le Dupont flamboyant de d’habitude même s’il prend le petit côté après une touche et réussi à breaker. Il a beaucoup utilisé le pied dans le dos qui ont souvent été très dangereux. Il joue vite la pénalité qui permet à Mauvaka d’aller derrière la ligne. Mais plutôt en manque d’idées sur la fin de match.

Matthieu Jalibert: 5,5

Difficile pour lui d’exprimer son talent offensif avec la férocité défensive. Mais il réussi à faire jouer sa vitesse crochet appui en deuxième période, il a essayé par quelques gestes acrobatiques de décaler notamment penaud. Neuf défenseurs battus, 34 mètres balle en main.  Visé par Etzebeth sur le quatrième essai il ne peut rien contre sa puissance. Il dévisse un dégagement dans ses 22 mètres.

Remplace par Yorem Moefana à la 72e.

Louis Bielle-Biarrey: 5

Sauvetage acrobatique sur penaltouche. Il a été visé par la plupart des jeux aériens Boks et il n’a que trop rarement remporté les duels.

Jonathan Danty: 5,5

Début de match difficile refoulé deux fois par la grosse défense des Boks mais il a continué d’aller taper dans le mur pour mettre son équipe dans l’avancée avec 5 défenseurs battus. Mais il coûte deux pénalités.

Gaël Fickou: 4,5

Battu sur la chandelle qui amène premier essai, il semble gourmand sur une situation de deux contre un en début de match. Capitaine de la défense, il effectue trois plaquages et en rate un. Il a essayé de casser la ligne défensive des Boks avec ses crochets, en vain.

Damian Penaud: 5

Passeur décisif sur un pas pour Baille. Il est battu dans son dos par Kolbe pour l’essai de l’ex-Toulonnais. Pas un match où il a pu briller. 110 mètres parcourus. Mais deux plaquages manqués.

Thomas Ramos: 4,5

5/7, contré par Kolbe sur une transformation qui coûte cher au final. Parfait sur la première chandelle, il s’est imposé dans le jeu aérien sur quelques chandelles. Renvoi au 22 direct en touche à la 75e qui coûte également cher.

Article original publié sur RMC Sport