Publicité

France-Afrique du Sud: Danty s'étonne de la grande clémence de l’arbitrage avec les Springboks

L’arbitrage du Néo-Zélandais Ben O’Keefe fait beaucoup parler après l’élimination du XV de France en quart de finale de la Coupe du monde face à l’Afrique du Sud (28-29), dimanche. Après le capitaine Antoine Dupont qui a jugé l'arbitre "pas au niveau de l'enjeu", Jonathan Danty, centre des Bleus, s’est aussi étonné des sanctions très légères prises contre les Springboks lors de la rencontre. Il estime aussi que la période d’infériorité numérique des Sud-Africains lors de l’exclusion temporaire d’Eden Etzebeth (40e) a été l’un des tournants du match.

Danty réclame plus de cartons jaunes

"C’est un tournant positif pour les Sudaf, ils ont un carton jaune et n’ont pas pris pas de point", souligne-t-il. "Le match a duré 80 minutes et je ne sais pas combien il y a eu de cartons (un, NDLR)? Il y aurait pu en avoir peut-être un peu plus, je ne dirais pas de quel côté. C’est toujours délicat."

"C’est toujours facile de parler de l’arbitrage mais il y a des situations qui étaient assez flagrantes pour nous sur le terrain et qui ne semblaient pas l’être pour le corps arbitral. L’erreur est humaine, malheureusement."

"Ce n’est pas l’arbitrage qui nous a fait perdre le match, c’est notamment les 14 points qu’on donne aux Sudaf", poursuit le Rochelais. "L’histoire du XV de France va continuer, ce ne sera pas pour cette Coupe du monde. Il y en a encore une dans quatre ans, il y a encore des beaux joueurs de rugby français à voir jouer, c’est important pour nous."

Grégory Alldritt n’a, lui, pas voulu remettre une pièce dans la machine sur l’arbitrage décrié. "C’est sûr qu’il y a un peu de frustration mais je n’ai pas envie de parler de l’arbitrage, de tout ça, lance-t-il. On ne peut pas rejouer le match, je n’ai pas envie de garder ce souvenir de cette Coupe du monde. J’ai envie de garder en tête qu’on a passé trois mois magnifiques avec un public génial. On n’a pas pu leur offrir deux semaines de plus et ça nous peine énormément mais on a donné tout ce qu’on avait et ça sa joue au détail."

Article original publié sur RMC Sport